jeudi 15 novembre 2018

Au présent

Bonjour! Bonsoir! Aujourd’hui à Montréal on attend la neige, cet après-midi j’ai une réunion du conseil d’administration des usagers de l’institut universitaire de santé mentale de l’est de Montréal. J’ai un souvenir de parfum after-shave Amway que le patriarche vendait dans sa quête de richesse… Ai écouté une émission radio sur San Francisco, il appelait le quartier Tenderloin, Ground Zero et Haight Ashbury semble que c’est devenu le repaire des punks mais me semble que j’ai pas l’air d’une proie. J’ose pas vous parler de mes petites douleurs, l’ami m’a dis qu’il  croyais pas ça grave… J’essaye de marcher la tête haute de regarder devant… Je pense encore à cette dame qui m’a confondu avec le conférencier mon rétablissement semblait pas assez bon pour elle. J’aurais aimé qu’elle me dise qu’elle avait confondu. J’ai répondu du mieux que je pouvais à ses questions peut-être que le conférencier va mieux faire avec elle, je suis pas pairs aidants officiel. Comme toujours je reviens à mon senti que j’essaye de rendre en mots. C’est jamais facile, la douleur semble se calmer… Ai téléphoné au copain de la radio pour lui dire mon désir de participer à une émission. Je crois que je parlerais de rétablissement… Dans La Presse+  cette semaine y’a eu deux chroniques qui parlaient de suicide dont une d’un enfant de treize ans, c’est difficile à lire ça fait plus mal qu’un malaise physique surtout que souvent ceux qui partent sont des gens brillants. Moi j’ai parfois des pensées morbides mais j’en parle, je compte pas trop sur les services psychologiques c’est trop long… Je me souviens plus si je vous ai raconté cette émotion quand j’arrête de lire ma bande dessinée, je retourne à un agréable état enfantin, une sorte de joie… Je sais c’est pas Marcel Proust, je le lirai bien un jour… Ouais! Je voudrais pas crever du moins pas maintenant!!! Je pense à téléphoner à la ligne des soins infirmiers, c’est pas que ça fait très mal c’est juste désagréable. Je pense que c’est musculaire la poitrine et l’angoisse… Ça dépend de la posture que je prends. Je suis loin de l’introspection avec ça… Ma réunion est à cinq heure trente, j’ai pas eu le temps de lire les documents… Bon! C’est jeudi, le jour de la paye pour le gagne petit, il va s’enfermer à la taverne autour de la table de billard. Encore du radotage! Un mot que j’emploi pas souvent, amour, je sais pas si j’ai jamais été capable d’aimer mon affaire en était plus une d’affect affecté, je vous en ai déjà parlé… Lentement j’arrive à la chute, mais oui c’est mon journal j’ai rien à cacher… Bon! Je viens de téléphoner à la ligne info-santé, la douleur que j’ai ça semble pas très grave… Y’a pas d’urgence je crois que c’est musculaire. J’ai hâte que ça me lâche tous ces petits bobos. Comme toujours je termine en vous remerciant d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire