mercredi 29 décembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Petit post nostalgique, je pense à ceux qui sont partis, à ceux qui partirons avec en fond musical de la musique folklorique. Y'a une génération qui part ils aimaient bien callé des sets et jouer de l'accordéon. C'étais l'époque de la grande rigolade du jour de l'an des tablées de vingt vingt cinq. Quoi dire? La radio m'accompagne, j'ai un peu de peine tout ces souvenirs de cols de chemises crasseux, d'odeur d'after shave et moi qui me croyais déjà vieux... Je suis passé de la bénédiction à la malédiction, Dieu c'étais très peu pour moi pourtant... En banlieue nord de Montréal ça fêtais fort, je me croyais brave je n'avais pas encore connu la défaite, je n'étais pas encore battu c'était un combat entre moi et moi toujours ailleurs jamais au bon endroit. J'ai souvenir des veillées chez les oncles maternel chez le grand-père, de la mangeaille de la dinde, du pâté à la viande, des patates pillées et des pois vert de mémère. Dans ce temps là le jour de l'an semblait remplis d'espoir on parlait pas encore des catastrophes écologique et parfois on allait encore aux vêpres... Eux sont partis ils nous auront laissés là avec la douleur et que de l'amour a lègué à nos neveux et nos nièces, parce que je n'ai pas sus y faire... Y'en a aussi qui sont partis tôt je ne sais pourquoi, quelles paroles les auraient gardés avec nous je ne sais pas, mais c'est déjà de la vieille histoire... Quand même dans cette nouvelle année on va se surprendre à espérer malgré tout les malgré, la vie c'est fort le cinéaste Falardeau disait "les êtres humains c'est fort en tabarnak!" Je vous laisse là dessus en vous souhaitant une année faste et écologique. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!

Newsy Bernie

samedi 11 décembre 2010


Bonjour! Bonsoir! Je vous écris aujourd'hui de chez moi, suis de retour de mon voyage en France, ça s'est bien passé malgré mon auto-dénigrement et l'idée de persécution qui était évidente. Quoi dire des Français qui n'a pas été dis, j'ai eu un accueil chaleureux ils aiment bien notre accent. Je dois vous parler du musée de la résistance à Besançon c'est très émouvant, très beau aussi, cette résistance aux barbares nazi qui marque encore aujour'dhui le monde libre... Je suis encore un peu en Europe j'écoute sur Radio-Canada une émission Belge. Dans mon court séjour j'ai pas pu visiter la galerie d'art dans une clinique psychiatrique c'était en rénovation par contre j'ai visité un groupe d'entraide mutuelle c'étais très apaisant et très chaleureux, je m'y suis sentis chez moi. Moi je crois que les gens veulent un lieu de parole un endroit ou se faire entendre, autre moment très touchant ma visite dans un monastère de l'association Les invités au festin, les gens qui travaillent là avec des déficients intellectuel sont tellement bien j'en ai eu les larmes aux yeux. À mon arrivé à l'aéroport de Montréal si je suis partis vite c'est que je n'aime pas les au revoir, dans ce voyage on a bien mangé les français savent y faire, les chemins de fer aussi sont très bien organisé mais tout ça vous savez... Je vous laisse là dessus. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!!

Frenchie Bernie

lundi 6 décembre 2010

Here is something for you and me

Bonjour! Bonsoir! je vous écris en direct de Besançon, une merveilleuse ville au habitants charmant. Hier au colloque j'ai entendu un psychanalyste représentatif de ce que la France a de plus haissable avzc son dogme de la parole, c'étais quand meme passionnant. Vous m'excuserez pour les fautes c'est le clavier. La bouffe est extraordinaire j'en perd mon tragique existentiel. Je garde ça court cette semaine. Merci d'avoir lu jusqu'ici! à la semaine prochaine je l'espère!

Frenchie Bernie

mardi 30 novembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Décembre qui arrive et les fêtes avec leurs lot de mélancolie, de souvenirs d'hiver. Noël à Montréal c'est parké en double sur la rue Ste-Catherine pour acheter un bijou à crédit chez Birk's, un bijou pour en faire cadeau à sa douce qui nous vois souvent partir à jeun et revenir avec des promesses jamais tenues. Le bijou c'est pour se faire pardonner sans pour autant arrêter. On y crois au petit Jésus mais on le prie de la mauvaise façon entre deux verres pour pas qu'il nous abandonne, c'est jamais venus a l'idée de prier à jeun pas pour faire notre volonté mais la Sienne. Décembre c'est la prière au Père Noël, faudrait avoir a l'esprit des prières d'adultes ne serait-ce que pour demander une grâce, un pardon ou un peu de foi dans la vie en cessant de se nourrir en liquide dans les abreuvoirs, les honky-tonk du quartier latin. On a tous été prospère un jour mais la fortune a pas continué de sourire à certain, on en est venue à maudire Dieu, à vendre son âme au diable et à partir sur la brosse comme dans une chasse-galerie... Je pense au pardon comment il faut toujours pardonner se pardonner aussi, parce que faillible... Petit Jésus bonjour mes délices mes délices Petit Jésus bonjour mes délices et mes amours... Ça c'est pour les jeunes mamans qu"elles chantent ça aux bébés. Une crèche j'en ai une mais j'ai pas de créneau c'est pas un château... Ma demande pour Noël c'est du bonheur pour tout le monde, une pensée pour les êtres chers qui sont malades , une pensée aussi pour ceux qui nous ont quitté , de l'amour à tout les jours car qu'est-ce qu'on est sans amour... C'est niaiseux mais ces choses là c'est ce qu'il y a de plus difficile a écrire... Sur un autre plan j'ai bien hate qu'il y ais de la glace pour patiner et perdre quelques kilos... Je viens d'assister à la dernière réunion avant mon séjour en France, suis aller me chercher des Euros. Je fait de l'anxiété j'en dors pas... Semble qu'il y a une grosse foire de Noël à Besançon, Je sais pas si les français nomme encore noël la Saint-Sylvestre. Je fait cour cette semaine. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Travely Bernie

mardi 23 novembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Cette semaine j'ai envie de vous parler musique, parler musique ça semble simple mais quand il s'agit de rock faut surtout pas donner dans la métaphore religieuse. Comment vous parler de the Promise le dernier Springsteen, c'est l'amérique promise ou la promesse d'un monde... Une promesse parfois pas tenue par cette maudite Amérique, on a envie d'écouter ça sur l'éternelle route sixty six pour emprunter les mots de Dylan. Springsteen c'est ce que les U.S.A. ont de plus achevé de plus mythique. Je sais pas comment qualifier on tardais a l'entendre Springsteen, certains illettrés le traitait de chauvin mais Springsteen c'est la beauté et la laideur d'un gros Chrysler soixante huit, les orages dans les badlands, en tout cas on se régale de cette musique presque du terroir américain. Maintenant j'écoute aussi Black Dub de Daniel Lanois, Black Dub c'est son nouveau groupe qui fait une musique envoutante avec une guitare qui rappelle un peu Bill Frisell dans son traitement mes lecteurs de Gatineau savent de qui je parle et j'oubliais presque de vous dire que Lanois est originaire de chez vous. Là c'est la chanson Because the night belong to lovers qui joue, je la dédie à mon amie avec qui je suis très malhabile parfois. Je veux bien tout dire mais les chansons disent mieux l'émotion le sentiment. Je reviens à Springsteen y'a quelque chose de grandiose dans sa musique certains accord rappellent parfois The Who mais Springsteen il prie il prie son amour son amie son bébé comme j'aimerais le faire. Je pense au New-Jersey là ou Springsteen a commencé, la banlieue de New-York, il en couvre large Bruce et ne confondez pas avec le Bruce des Sultans un autre groupe mythique des années soixante mais là on tombe plus dans l'esthétique Beach Boys mais que Springsteen évoque un peu. J'ai recommencé a écouter de la musique la vie serait très plate sans ça. Pour moi Springsteen c'est encore l'amérique sans complexe, la vieille amérique des puits de pétrole et des greassy spoon... C'est l'amérique des crinolines des robes à jupons multiples, l'amérique rock'n'roll, l'amérique du Boss comme on ne le nomme plus, le Boss des gagne petits, le Boss des désespérés qui rigolent devant une bière dans un bar mal tenu, un bar qui s'appelle Nulle part, en Amérique, ouais! Buvez pas toutte votre paye, gardez vous un petit vingt pour de la musique comme il ne s'en fait plus. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Musici Bernie

mercredi 17 novembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Aujourd'hui je veux juste vous dire que contrairement aux hommes politique j'avoue prendre l'argent d'ou quelle vienne. La belle couleur des billets et l'odeur du cash m'enthousiasme. Ceci constitue une preuve que le gouvernement va utiliser pour me couper ma pension... Ma belle intégrité je l'ai perdue c'est pas des milles mais on m'achète et il semble que c'est pour mon expérience. Je suis comme obligé de me fermer la yeule vis-à-vis nos élus. Vous savez ce que font les japonais quand ils perdent leurs honneurs? Seppuku, ils se mettent à mort. Nous autre les b.s. on nous achète à tout les jours, on reste dans la misère connue on veux pas faire face à un p'tit boss qui va nous faire du chantage à la gagne petit. Je pense aux gars qui sont dans la rue qu'est-ce qu'ils ont fait? Moi je crois être honnête en tout je gagne pas dix milles dollars par année mais il semble que ça rabaisse l'estime de soi d'accepter de l'argent, mais je signe des reçus, disont qu'on me fait des cadeaux...
Je sais pas pourquoi j'écris là dessus cette semaine, pour me délivrer d'un poids? Ils m'ont volé mon intégrité comme dis Gerry dans la chanson de Denise Boucher.
Question santé mentale je baigne dedans à tout les jours que le Bon Dieu fait, ce qui est pathétique c'est que j'en sortirai jamais, dehors, dedans, autour partout la folie j'en parle parce que les fous ne crient plus au secours ils acceptent le chèque, les dons, et en revirrent une au début du mois. J'aimerais ça rencontrer une espèce d'Alexis qui a fuit au Colorado ou un survenant qui reviens de loin, boule au noère Séraphin!!! Des séraphins voilà ce qu'on dois devenir des anges de la première hiérarchie. Je sais plus ce qui se passe au septième nord on a fermé l'aile, les gens sont à L'Old Brewery... Je suis un pauvre ti-cass mais y'a une autre chose qui m'étonne c'est le nombre d'automobiles stationnées dans les rues d'Hochelaga-Maisonneuve un des quartiers les plus pauvres au Canada... Je suis le champion de l'insignifiance ce soir je devrais peut être pas écrire ça, je suis juste tanné d'être fou... La pluie c'est moche, les nouvelles sont grise, j'ai hate de partir... Parfum de scandale bein voèyons!!! Y'a longtemps que je n'ai pas vécu de crise psychotique, ça fait mal, maintenant je reste dans ma tranchée urbaine mon abri anti-crise. La gaffe c'est de vouloir faire de la littérature, de la littérature!!! Qui a besoin de ça? Les esseulés, les malheureux, les ennuyeux et encore... C'étais ma contribution à la grande cause des lettres pour cette semaine. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Ready Bernie

vendredi 12 novembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Cette semaine j'écris à propos du rétablissement et ce que ça veux dire pour moi et ou j'en suis rendu. Oui rétablissement croyez le croyez le pas je me rétablis même si parfois j'ai de court recul avec des voix qui dénigrent me traitent de tapette de fif, disent que je me promène avec ma sacoche parce que je traîne un sacà dos c'est très souffrant mais je me rétablis quand même, un très cher ami me disait que ma personnalité c'étais mon affaire et l'affaire de la personne qui m'aime pour le reste ça regarde personne. Je regrette parfois d'avoir dévoilé des choses dans mes écrits, là j'ai une voix qui dis que je sniffe de la colle, mais l'enjeux que je me suis donné est celui là allez au plus profond de soi par l'écriture, ça aussi ça fait partis de mon rétablissement, c'est peut être pas beau, ça plait peut être pas à beaucoup de gens mais je crois que c'est la seule littérature valable. Rétablis oui mais aussi en perpétuel changement, je souffre beaucoup moins qu'avant et ce qui reste de souffrance je l'exprime et de plus je vois l'hôpital d'un autre oeil, je comprend que le rétablissement pour certains, le mot apparait comme une mode, mais pour moi c'est une question de survie. Je me rétablis ou je meurs... Dans mon intervention d'hier je parlais de collaborateur comme au temps des nazi je crois que ça n'a pas plus mais j'ai bien ris quand le docteur Roleandt nous a dis "au revoir les résistants". Je sais pas si résilience et rétablissement vont de pair mais la douleur est moins grande. Je vous ai pas parlé de Dieu de mes prières quand je suis plongé dans le plus profond désespoir mais ça m'aide ça m'aide vraiment, essayez-le ça marche!!! Y'a toute l'angoisse de l'inconnus aussi quand on fait un pas en avant on sait jamais ou ça va nous mener. Je vais peut être me péter le nez dans le mur mais je le longerai plutôt le mur, une main sur le mur de la maladie, un bras d'écart, pas avec ni dedans. Je pense a vous les amis qui avez la générosité de me lire. Je m'aperçois que j'ai pas dis grand chose que j'ai pas parlé de la psychiatrie citoyenne un concept éclairant qui mêle politique et rétablissement puisqu'on ne parle plus de maladie. Je pense aussi au jeune homme seul isolé que la maladie mentale dévore et lui fait perdre ses plus belles années... Y'a aussi qu'a vouloir plaire à tout le monde on ne plait a personne, c'est la journée des maximes. Je crois que je vais m'arrêter ici. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!

Sikie Bernie

jeudi 4 novembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Ma demande de passeport est faite. Avec ce voyage j'ai peur de collaboré avec l'ennemi, qui, tout le monde sait travaille dans les hôpitaux a rendre fou les gens épris d'une grande liberté... La France, liberté, égalité, fraternité... Moé je me considère comme un prisonnier politique enfermé dans les murs virtuel de l'aliénation paradoxalement on va m'envoyer mon passeport par la poste. Ce qu'il faut que vous compreniez c'est que je traîne mon asile avec moi. Un asile dont on s'affranchis jamais. Je vais voir mes pairs en France, mon délire intéresse personne. Je pense a demander l'asile politique en voilà un asile le seul qui reste le politique pour les fous citoyens à l'extrême. Semble que Pinel a pas détaché le fou c'est l'infirmier qui les a attaché a des taches domestiques voilà pour la liberté, le travail est supposé être la prémisse de liberté citoyenne, quoi faire quand de tout bord avec ou sans travail vous êtes aliénés quelle porte, quand y'en a une c'est la définitive, prendre. Ou vais-je ? La question n'est pas là c'est justement ce que personne veux faire prendre la porte, une pensée pour les journalistes du journal de Montréal, on veux rester là a filer pas la laine mais la métaphore. Je reviens avec notre belle droite politique de province c'est des mangeux de... Comme d'habitude ceux qui parlent se sont jamais salis les mains aux salaires minimum et encore si ils l'ont fait ils savaient qu'ils n'y resteraient pas, la droite ça pense pas a ceux qui ont plus d'horizon qui trainent la misère quarante heures semaines et qui arrivent au bout de la semaine trop fatigué pour faire quoi ce soit, là je pense à la chanson de Clémence La vie de factrie, j'ai hate qu'il y en ais une qui nous écrive la vie chez Tim Horton's. Me v'là encore pogné dans l'espoir des lendemains qui chantent, "que faisiez vous au temps chaud lui dit elle, je chantais! Vous chantiez! Et bien dansez maintenant!" Comme je suis pas Nijïnsky et que j'ai plutôt l'air d'une vieille moppe quand je danse. Je ne sais que faire, la danse, les arts en général c'est pas des moyens honnêtes de gagner sa vie, y'a juste quelques happy few de l'union des artistes qui réussissent a vivre de leurs art mais faut voir quoi, ils font de l'art dans des téléséries niaises et là je parlerais pas d'écrivains mais de scripteurs... C'est de la jalousie vous dites, peut être, mais je reviens a cette liberté qui m'est si chère, la liberté en démocratie est de crier mais que personne entend, ouais! C'est vrai que je suis pas en taule mais c'est une stratégie du pouvoir... Je me sent tellement diminué que j'invente des complots envers ma si "importante" personne, vous voyez bien que vous avez affaire à un fou. Je dois m'en remettre au ici, maintenant, ici maintenant il n'y a personne, ici maintenant je suis seul, ici maintenant je peux sortir, ici maintenant la radio joue, ici maintenant j'écris, ici maintenant je suis en sécurité....Ici maintenant je me construit autrement loin du délire et de l'enfermement, loin de la peur je resterai écouteur entendant, lecteur et prétendant à la lueur du beau temps. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Crazy Bernie

samedi 30 octobre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! J'ai le voyage en tête, ai scrapé un formulaire. Je vous écris ça pendant la nuit. Je me sent surchargé, je courre à gauche et à droite. J'ai pas de sujet ni d'argument, la fatigue fait en sorte que j'accepte, je pense au "boss" qui fréquentait le cégep Ahunsic et qu'un lecteur de l'Outaouais a lui aussi bien connus. " Que sont mes amis devenus, que j'avais de si prêt tenus et tant aimé". La vie file et je ne sais pas ce que j'ai fait de tout ce temps. Les jaloux je n'y pense pas je ne fréquente pas les gens méchants, je pense à mon amour si compréhensive et si gentille, sentimental vous dites y'a des gens qui savent pas que ce mot existe qui ne jurent que par l'argent. Je suis au bord des larmes comment vous traduire mon étât entre la joie et la peine... Cette semaine j'écarte la révolte, j'ai bien conscience d'être un privilégié je suis pas trop magané bien que parfois je crois que des gens envahissent mon appartement. Je suis pas à l'ordre je suis pas soldat... Cette semaine quelqu'un m'a remis sur le nez ma schizophrénie, je ferai pas d'histoire ou plutôt si une histoire de confusion, cette maladie a un défaut elle est pas noble les gens préfèrent un mortel cancer... C'est les nouvelles à la radio on y parle d'indépendance, il est trop tard je veux pas me faire runner par Pauline Marois. J"ai plus vingt ans les lendemains ne chantent plus, un jour à la fois j'y arrive et pour ce qui est de Dieu pouvez vous me dire si Il est à gauche ou à droite... Les affaires publiques on entend que ça... La chicane les gens aiment pas ça mais doit on espérer un pays uniforme. Je suis égaré comme le train dans la mauvaise gare ça me prendrais d'autre aiguilleurs et de quoi faire un bon triage. Ça a l'air que le frette s'en viens, gadoue, slush et glace ce seras notre lot pour les prochains mois. J'écoute les actualités à la radio je me demande ce que ça changerais si j'étais pas informé pas grand chose je crois, pardonnez moi d'en rajouter, n'en jetez plus la cour est pleine... Cette semaine j'ai assisté à un colloque sur les contentions, pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, c'est quand on vous attache à l'hôpital. À ce colloque y'avait des militants qui enjoignaient le gouvernements de mettre ses culottes et de mettre en vigueur ses politiques en santé mentale. Je les envie les militants leurs vigueurs et leurs façon engagé de dire les choses, on s'entend que la contention c'est pas fort fort, faut pas être trop antipathique à l'équipe soignante et moi comme souvent je me suis efforcé de ménager la chèvre et le choux. Je me vois comme un petit monsieur plate qui a peur d'afficher ses engagements politiques. Comment vous dire que ma cause c'est le rétablissement et si ça passe par le politique bien allons y!!! Je termine avec une mauvaise traduction "Rien pour nous sans nous" Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Psychie Bernie

vendredi 22 octobre 2010

Here is something for you and me...

Bonjour! Bonsoir! Grande nouvelle exclusive cette semaine, votre humble serviteur, si les choses se déroulent normalement comme dis le chercheur, s'en va dans les Europes, à Besançon en France pour un colloque sur la psychiatrie citoyenne, une nouvelle approche. J'en sais pas beaucoup là dessus mais je crois que ça recoupe l'empowerment anglo-saxon, le rétablissement et l'utilisateur de service. Je me propose de lire Arrêtons de marcher sur la tête!: pour une psychiatrie citoyenne, un livre sur cette mouvance pour ne pas dire mode comme dis le chercheur. Citoyen! Peut être que quelques un d'entre vous qui ont fréquenté les mêmes eaux sinon les mêmes alcool se rappellent les façons péjoratives de parler du citoyen, y'a qu'a pensé à la chanson le bon gars de Richard Desjardins. À cinquante quatre ans on est rebelle mais on a des causes, la santé mentale est une de ceux là, la psychiatrie citoyenne c'est aussi le combat contre la stigmatisation, la différence dans le faire et dans la pensée, l'isolement dans un monologue au détriment du dialogue et même de la prise de parole à tout les niveaux politique et sociaux. La psychiatrie, les soins psychiatriques sont souvent la tache qui vous font prendre votre trou quand il faudrait plutôt qu'ils ouvrent sur des horizons stimulant, des interractions constructive entre tout ceux qui se veulent citoyens. Pour être franc je suis remplis de peur mes constructions psychique à base de persécution me disqualifiraient pour toute option politique mais il faut aller plus loin, plus loin que la spiritualité gaga, proposé une spiritualité humaine pas parfaite mais en prise sur son époque, je pense à l'écologie, l'itinérance et à tout les problèmes propre à l'humanité, pas les cacher mais là aussi faire quelque chose de constructif avec ceux ci... Le citoyen pour moi ça évoque quequ'un de conservateur, quelqu'un qui suit là loi le nez dans le cul comme le chante encore Desjardins. Je dis pas d'être un bandit mais de faire preuve d'imagination, moi j'ai la chance d'être en rétablissement et on me permet même de poser des questions parfois bien naïve mais qui je croie éloigne du mensonge qui se veut toujours très attirant. Ne vous inquiètez pas je ne part pas tout de suite et je part pas longtemps mais juste assez je crois pour me resourcer en échange citoyenne. C'est une sorte de déteritorialisation un mot que j'emprunte à Deleuze, déteritorialisation temporaire faut dire mais je crois que c'est la bonne voie. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Frenchie Bernie

samedi 16 octobre 2010

Here is something for you and me...

Bonjour! Bonsoir! Je me demande comment vous faites au travail avec tout ces gadgets, moi quand je suis chez moi j'arrête pas, cinq minutes devant l'ordi je me lève pour faire autre chose et soudain j'y retourne. Je regarde par la fenêtre de l'ordi même si tout prêt de moi y'a une vrai fenêtre qui donne dehors, aujourd'hui c'est pluvieux y'a des corneilles qui planent... Une vrai journée d'automne. Je pense à l'utilisation des synonymes, j'ai pas besoin c'est plutôt mes phrases qui sont les mêmes. Comment vous dire sans m'apitoyer? J'en suis là a essayer d'écrire dans la joie... C'est jaune et moi je suis vert pas vert hépatite mais vert inassouvis. Je croyais avoir gagné quelque chose mais je ne suis que finaliste. Avec la flotte qui tombe dehors je me sent comme une merde, le vent, la pluie, les feuilles et moi dans mon abri du centre-sud je délire lentement sur tout les post d'internet. J'attend je ne sais quoi, j'ai passé ma vie a attendre... C'est d'valeur je vous écris ceci dans la peur en écoutant les sirènes des urgences, bientôt encore une lecture de mon journal, comme un abrutis je livre mon intimité à tout venant. Je ne sais pourquoi je fait ça. Rainer Maria Rilke... Il avait du génie lui, moi j'ai qu'une toute petiite bosse et j'essais de la dégrossir en livrant des mots comme de la pizza. Je veux faire beau ça me réussis pas, vous n'avez rien a faire de Dieu mais moi j'en ai un besoin urgent, comment y croire tout le temps dans les forces de la nature rester vivant. À part dans la vie ou est-ce qu'on apprend a vivre? Mieux faire à tout les jours... Difficulté, difficulté humaine pourtant parfois y'a des moments de joie de plénitude qui comblent la peine de perdre des êtres chers... Le mois des morts qui arrive bientôt il vente a écorner les boeufs, ce soir votre humble serviteur reconnais sortir du bois plutôt que de l'université, les racines sont dans l'humble travail de bûcherons pas dans l'honorable littérature. Le quinze c'étais la nuit des sans-abri un univers de sous les ponts. Je me sent comme une mouche qui essais de survivre je cherche la chaleur et un endroit ou pondre mais on va me frapper avant avec la tapette, remarquez qu'ici l'usage est justifié, hé oui! Écrasé sous le poids des mots, y'a rien qui se tiens dans ce texte disont que c'est baroque. Je termine en vous remerciant d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Bernie Fly

dimanche 10 octobre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Cette semaine pas de thématique juste le cours froid du clavier sans commentaire... Les éditeurs publient de plus en plus de blogs mais ce sont des journalistes des médias qui sont publiés. Je pense à Réjean Ducharme je sais pas s'il tiens un blog notre inconnu médiatique de génie, je crois que non il serait trop facile a localiser. Moi je crie au loup et c'est le chien qui me mord demandez moé pas ce que je veux dire par là je le sais pas, les loups c'étais l'affaire du regretté Yves Thériault. Tiens une anecdote cette semaine le métro est tombé en panne il fallait prendre l'autobus y'avait un petit monsieur qui gueulait contre le gouvernement j'ai pas saisi la rapport entre le métro pis le gouvernement en tout cas il s'est payé la traite... J'ai aussi rencontré une poétesse musulmane, c'est a vous faire croire au Coran et c'est mieux qu'un goon de la police, me semble que poétesse musulmane ça évoque les milles et une nuits mais je me laisserai pas raconter d'histoire... J'essaye tellement de réfléchir à ce que je vais écrire la tête va me péter. Ça l'air que la rue Notre-Dame est encore bloquée vous devriez voir ça devant chez moi des voitures a en étouffer... Je pense à un de nos lecteur ancien chauffeur de taxi qui serair ébahis de voir les nouvelles pubs sur les toits des voitures taxi, c'est pas très jolie on aurait pu demandé son avis à mon autre lecteur désigner de la capitale nationale il aurais fait de quoi de beau... Ouais! L'action de grâce y'en a tu qui font encore du cannage et du ketchup on pense ici à des lectrices dynamiques, si jamais vous avez un pot de ketchup de trop faites le moi parvenir j'en ferai une chronique... Comme disait l'autre on critique qu'est-ce qu'on peux pas ce qu'on veux...La journée se termine le ciel se dégage et vous me dites dégage mais je continus avec le kitsch du ciel bleu et des horizons sans fin ce qui est mieux que la commission bastard hasch, c'est bien comme ça que ça s'écrit? Je sais je sais y'a pas plus plate qu'un gars qui essaye d'être drôle. Comme d'habitude je suis dans les patates... Ça vous arrive de vous retenir? De pas tout dire? de peur d'être brisé, d'être méprisé je me retiens faut que j'en garde la petite voix m'indique pas toujours clairement le chemin. Me suis rendu à l'expo un monde effroyable et beau, des oeuvres d'Otto Dix quoi dire? Je me suis sentis mal un peu comme les allemands de la république de Weimar, ils voyaient venir le pire, Dix avait vu et peignait dans la nouvelle objectivité la décadence d'un peuple, Dix peignait la beauté dans la laideur selon moi c'est très touchant et douloureux, je pense à ses toiles de mutilés de guerre. Quand même l'exposition se termine sur de l'"espoir" avec un magnifique ST-Christophe aux couleurs rutilantes, y'a tant a dire sur ce peintre son flirt avec Dada mais dans des profondeurs plus absurdes, un peintre au lourd vécu qui a tout vu mais qui a continué son oeuvre malgré tout. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Paintie Bernie

dimanche 3 octobre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Cette semaine j'ai pas trop d'inspiration mais je pense à ces idiots de toxicos qui discutent de la qualité de la dope, la mienne est meilleure que la tienne! Ma quéquette est plus grosse que la tienne! Le pire c'est d'en entendre un qui se crois à la page parce qu'il fume de la free base et joue l'aspirateur sur le tapis de son taudis, quoi dire cette semaine? Les toxicos c'est une réalité, ils se remontent l'estime vite fait à coup de cocaïne. Je sais bien c'est défendu de parler de ça les héroïnomanes se prennent pour des rois de la dope pourtant dans le bas-fond le king on le croise pas souvent, et si on le croise on espère qu'il passeras son chemin. Dans la consommation on parle pas de culture bien que quelques un tente de singer Burroughs ou Bukowsky et d'autre s'accrochent encore à Janis Joplin ou à Jimi Hendrix en criant qu'ils sont junkie eux aussi, junkie oui mais le génie en moins. La dope c'est de la merde, la merde du mensonge qui veux faire croire aux illusions que le pusher vend, de la poudre à coquerelles pour la vermine qui essait de faire taire ses remords de consommateur. J'ai peut être déjà aborder le thème dans une chronique précédente mais je crois que Nietzche et la mort de Dieu a pas fait grand chose de bien pour les alcoolos toxicos... Ce soir c'est un splendide coucher de soleil qui fait croire à plus grand que soi Hé oui! La prière plutôt que la dope en laissant derrière le côté critique de l'univers. Je vous dévoile une part de mon univers. Je sais bien que de mauvais esprit peuvent se servir de ça pour me faire mal mais je tendrai la joue, peut-on blâmer quelqu'un pour avoir fait les mauvais choix mais il est toujours temps de réinventer sa vie, réinventer sa vie avec de l'amour propre, de l'amour vrai... Pis vous y croyez pas à l'amour? Pensez vous qu'on serait là si y'en avait pas un tout petit peu? Souvent on pense que l'amour c'est comme dans les chansons, un peu oui mais y'a un dicton plus vrai je crois qui dit " qui aime bien châtie bien" C'est court mais c'est tout pour cette semaine. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!

Prairie Bernie

lundi 27 septembre 2010

Here is something for you and me...


http://archives.radio-canada.ca/guerres_conflits/desordres_civils/dossiers/81-322/
Bonjour! Bonsoir! Bientôt octobre, octobre 70 c'étais l'année de la révolution et du film de Walt Dysney un amour de Coccinelle. Nos professeurs nous avaient amenés dans Montréal occupé pour voir ce film insignifiant. On en aurais mis des bombes mais on étais trop jeunes. Plus tard je crois que j'ai eu raison d'avoir peur les felquistes avaient des couilles mais moi fils de petit bourgeois tout ce que j'avais trouvés a faire c'est de chanter "Si les cochons avaient des ailes ça ferait longtemps que Trudeau volerait". Bien sur on les a eu nos référendums. Mais je suis convaincu que c'est pas la manière de faire un pays. Là je pense au schiste aux compagnies à qui on donne les permis et à toute ces compagnies minière qui exploitent la matière première comme au temps de Duplessis. Moé les mineurs ça me fait pleurer, j'ai travaillé le métal un bout de temps et je ne pouvait m'empêcher de pensés aux mineurs qui sortaient ça du trou. C'est certain que passé cinquante ans on veux être tranquille mais pas au prix d'endurer un gouvernement corrompu qui me donne quelques piastres en dessous de la table pour que je me ferme la gueule et encore j'ai beau crier personnes entend, nous les b.s. les stigmatisés on nous a assez fourré a coup de schizophrénie qu'aujourd'hui on collabore avec le ministère, c'est quand le jour ou on seras vraiment libéré ou on ne seras plus aliéné par l'argent mais je vois les journalistes venir avec l'"échec" de Cuba dernier bastion du socialisme mais y'a quand même Chavez au Venezuela. Ouais! C'est des beaux discours mais la nature humaine étant ce qu'elle est remplie de haine, de jalousie, de ressentiment et d'envie même dans le meilleur des mondes y'auras toujours des saloperies mais j'espère qu'on renfermeras plus les gens sous les mesures de guerre. Je chanterais comme Richie Havens à Wodstock "Sometime I feel like a motherless child" mais la révolution c'est toujours de se demander ce qu'on ferais si deux ou trois boeufs de six pieds quatre et trois cent livres entraient chez moi pour m'arracher les ongles. Sur la rue Sainte-Catherine à soir on chôme, on s'endort sur les séries américaines après avoir regardé des fesses françaises. Colonisé tu dis! Je suis très conscient aussi que le discours il est facile à tenir seul devant son ordinateur, quand même j'irais parler de lendemain qui chante aux travailleuses du sexe d'HoMa, elles m'enverrait promener. Pour revenir à la crise d'octobre je sais pas quel produit ils vont nous vendre avec le documentaire TV. Je suis toujours étonné par la capacité de récupération de la télé. Les communistes de la maison Normand Béthune dans mon quartier disent que tout le monde devrait être câblé désespéré pas ça s'en viens!!! Et voyez ce qu'ils nous vendent avec octobre : Du dessous de bras pour pas qu'on ais peur, nos vedettes de variétés bien à nous dans La Semaine de vrai artistes ceux là, des réparateurs de fondations watchez votre fondement, des rasoirs parce qu'on les haïs ces barbus, du shampoing pour les maudits cheveux longs, des autos de la voiture du peuple à un peu plus, des pédophiles de l'église et du chocolat pour les enfants, des anti-vol, l'O.S.M. passe encore qu'ils nous vendent La Grosse Estie De Presse mais McIntosh pis Whal-Mart et les docteurs santé on a écouté ça et on est heureux de vivre dans un monde aussi normal c'est finis octobre 70, mais j'ai quelques doutes.... Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Skinny Bernie

P.S. Les outardes s'en vont pour des cieux plus clément, bon voyage mes oies sauvages sauvez vous avant que les fous du fusil vous abattent. À Montréal pas d'orignal sur les capots d'automobiles bientôt peut être quelque chevreuil soyont reconnaissant la terre nous a donné à manger. À l'heure ou j'écris ces lignes je sais pas si Chavez a été réélu et soyez indulgent je suis en panne de métaphore.

lundi 20 septembre 2010

Here is something for you and me...

Bonjour! Bonsoir! Bientôt les feuilles mortes se ramasseront à la pelle pour paraphraser Prévert pis on va écouter l'été indien par Joe Dassin... Mais qu'est-ce qu'ils y connaissent aux saisons les français. Pousse pas beaucoup d'érable sur les bords de la méditerranée et je sais pas comment c'est l'automne à Marseille c'est surement moins gris qu'ici. Bon on va lâcher les français puisque de toute façon je suis incapable de travailler avec les gens quelle qu'en soit la nationalité. Je suis misanthrope j'ai un sale caractère rien pour faire un représentant Amway, tiens vous vous rappellez des produits Amway, amway.com, le savon, les crèmes pis l'after shave à la mode hawaïenne, Amway c'est américan way moé ça me fait pensés aux républicains américains, in god we trust mais celui qui ramasse les piastres verte américaine c'est toujours le boss pendant que le représentant se désâme de présentation en présentations pour quelques kilos de savon... Pis là je pense aux réseaux de vente pyramidale quelle saloperie!!! Amway c'est pas de la vente pyramidale mais faut fidéliser l'acheteur de toute façon comme je le disait dans l'intimité avec un de nos lecteur, je suis incapable de faire de l'argent j'ai fait faillite à quinze ans, précoce mais dans le mauvais sens. Les gens honnêtes deviennent jamais riche et les malhonnêtes vont parfois en prison parlons en à Lacroix y'a pas fourré le monde avec des petits parfums... Ils en ont perdus leurs fond de pension, moi je suis ignare je sais pas comment je vais vivre à la retraite bien que maintenant c'est tout comme pauvre mais pauvre!!! Tellement pauvre que je mange que les cookies fortune dans les mets chinois, bon on est partis avec les français on est passé chez les américains et maintenant on est chez les chinois qui vont bientôt nous vendre des cigarettes c'est le monde à l'envers, moi je vais vendre des photos de petits pauvres québecquois aux chinois, aux milliards qu'ils sont à cinq cennes la photo ça va rembourser ceux que j'ai acheté en troisième année du primaire. Finalement je suis ingrat après tout ce que notre beau Québec, tiens on reviens au Québec, a fait pour moi, ils en a tellement fait que je me souviens de rien et pour revenir à Oncle Sam qui disait "ne demande pas ce que ton pays peux faire pour toi mais ce que tu peux faire pour ton pays" traduction libre. Je crois que mon pays il me fourre en nature. Pis moé bein je suis impuissant je peux pas le fourrer. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!!


Powerlesly Bernie

mardi 14 septembre 2010

Here is something for you and me...


Bonjour! Bonsoir! Encore une visite de votre star du Centre-Sud, vous allez me dire prend ça avec de l'humilité vingt cinq lecteurs c'est pas La Presse mais de toute façon je ne la lis plus. J'ai plus personne pour discuter l'actualité. C'est vrai que j'aimerais avoir un preacher qui menacerais de brûler mes écrits ou un ayatholla qui déclarerais une fatwa mais je suis pas Salman Rushdie tout ça pour dire qu'il n'y a plus moyens de croire en paix. Les prières on les connait y'en a une gang qui prie en attendant de gagner la loto, Dieu c'est bon pour les pauvres, le fric achète tout même la foi. La foi c'est un sujet controversé, "you got to find a reason to believe", faut que tu trouve le moyen de croire, dans mon bas-fond je fréquentais les missions pour manger mais avant ils me faisaient prier, prie et tu seras nourris! C'étais pas de la nouriture spirituelle une nourriture encore plus rare de nos jours. Dans vie parfois on se cherche un abbé qui est pas l'abbé des ivrognes, La bédaine, cette semaine je suis pas vraiment inspiré, prier pour moi que je reste pas un sans génie comme on dis. C'est rare que je parle de ça mais Radio-Ville-Marie à Montréal a décidé de produire une émission avec les Impatients reste a savoir si ils connaissent Folie-Douce une émission qui est dans les mêmes eaux depuis plus de dix ans, on leurs souhaite bonne chance pareille, je vais même dire une petite prière et comme il s'agit de peinture je serai pas iconoclaste. Pour revenir à la prière, Dieu me parle pas fort peut être que je suis sourd à son appel tout ce que j'entend c'est Ho when the saints go marching in... Sur un autre plan vous trouvez peut être la facture de mes écrits et de mes lectures rough, c'est voulu j'essais de m'en tenir au brut c'est vrai que pour être vraiment brut je devrais vous écrire un chant de noël au mois de juin mais enfin... Je constate qu'on préfère la pornographie il faut de tout pour tous mais jamais on m'a invité aux messes de Hugh Hefner et nous brûleront tous aux enfers bein yoèyont! Il risque de s'en passer plus aux enfers que dans les limbes que sont devenus le Québec, ouais! Ça ressemble à des élucubrations de vieux défroqués on referas pas le frère Untel qui fête ses cinquante ans je crois, l'insolence c'est plus vraiment de mode on y préfère le cynisme et la méchanceté sous couvert d'humour, moraliste! Moraliste! Mais quand même je préfère exhulter que me mortifier avec ce vieux vocabulaire coupable. Voilà je crois que c'est tout pour cette semaine et comme disait le philosophe Gaudette que quelques un de mes lecteurs ont fréquenté, si tu fait le mal fait le bien. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Preachie Bernie

mardi 7 septembre 2010

Here is something for you and me...

Salut! Pour une des rares fois je regardais la télé, une émission de variétés. Je suis étonné du sérieux qu'ils prennent pour nous vendre des substituts de Tupperware du papier-cul et des cosmétiques en tout genre. La télé c'est l'église du vingt et unième siècle, n'y entre pas qui veux, les officiants sont nombreux et souvent insignifiants à réciter des scripts en naturel j'ai un mot phagocyte oui la télé ça nous englobe et nous détruit. Ça ressemble à un discours paranoïaque mais quand on veux me faire acheter toute sorte de babioles pour faire mon bonheur moi j'ai peur. Mais c'est quoi au juste le bonheur manger au restaurant ou cuisiner une bonne bouffe avec sa blonde? Deschamps en a fait un monologue du bonheur, faut pas le laisser passer peut être qu'il ne reviendras pas. Le bonheur pour moi c'est pas grand chose, un livre de la bouffe, un abri. Le malheur par exemple c'est d'avoir l'impression que tout a été dis que tout ce que je peux écrire n'est jamais que du recyclage. C'est vrai qu'on vie une époque avec la conscience écologique aiguisée mais dites moi dans les années cinquantes, les années des grosses Pontiac ça existais pas l'écologie? Quel plaisir de pouvoir vider son cendrier le long de la route pour ensuite écrire sur un rocher qu'on étais là avec un restant de peinture à l'huile... C'est vrai qu'aujourd'hui avec les noms comme Louis Pierre Marie Pelletier Paillasson ça fait long à écrire sur une roche...Pis le charcoal qu'est ce que c'est devenu le charcoal on envois tu ça à la même place que l'amiante dans les pays sous-développés même si les positivistes disent les pays émergents mais ils émergent de quoi? De la marde? Ça pue pareil... Vous rappelez vous du temps ou les chalets au bord des lacs flushaient direct dedans, aux Indes y pensent tu à ça les coliformes thermotolérant... Ouais! Pour être vraiment écologique ça nous prendrais une bonne pandémie qui décimerais les trois quart des mâles entre vingt et soixante ans sur la planète, non! Non! Non! Je suis pas nazi c'est juste que je suis tanné et je suis le premier sur la liste a vouloir partir... et encore les cimetières me semble que ça ferais de l'excellent compost et l'incinération la cendre ça sert aussi en agriculture mais on le sait le corps est sacré à la fin de l'histoire y'a la résurrection des corps, faut se ménager l'éternité c'est long... Je termine cette semaine en mentionnant une émission honorable de Christiane Charette avec un invité qui parlais de la lecture et du décrochage scolaire chez les garçons ça disait simplement que les gars c'est pas comme les filles. Bon! Écrire c'est une autre affaire de fefi y'a pas d'argent a faire là-dedans, on est bien mieux en tout-terrain ou en pick-up après notre shift à shop... Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Scary Bernie

mercredi 1 septembre 2010

Here is something for you and me...

Salut! L'amour comment ça se passe chez vous? Ici bien souvent c'est au téléphone devant un clavier ou un écran. On commence par regarder l'heure sur l'écran led du cadran numérique ensuite on se lève et on regarde la météo à la télé en pitonnant sur la télécommande pour après pitonner sur le micro-ondes et on pitonne encore pour prendre les messages sur le téléphone cellulaire pour après passés au téléphone domestique ensuite on essais de réparer le clavier de l'ordi en parlant avec notre blonde encore au téléphone, on répond à quelques courriels et on se fait jouer une couple de cd en consultant l'écran de la chaîne stéréo, on se fait une petite lessive en pitonnant sur la machine à laver et ensuite sur la sècheuse et avant d'aller faire une balade dehors on pitonne l'alarme anti-vol pis là on change d'idée on prend l'automobile on pitonne encore un anti-démarreur on regarde les écrans numérique pour voir si tout est en ordre essence, huile ect... et on s'en va au cinéma voir un film de science fiction. on entre dans le complexe??? L'arcade avec tout les jeux électroniques en attendant le film, on pense à upgrader son ordi a s'acheter un écran HD grande dimension, on reviens du cinéma arrête aux feux rouge pour se faire photographier par une borne limite de vitesse, il se fait tard on réalise qu'on a pas payer son compte d'électricité en rentrant on allume et regarde le thermostat électronique encore un écran led et on prend la télécommande du climatiseur on règle la température, y'a de la lumière dans le frigo tout n'est pas perdus notre chum viens souper on se prépare un petit gueuleton sur la plaque chauffante du four encore des écrans avec toute sorte de chiffres, le chum arrive on mange et après on se fait des minouches en écoutant de la musique pas trop électro, on fait l'amour à chaud pour ensuite regarder l'heure sur le digital, on décide qu'il est assez tard on fait dodo en souhaitant que l'alarme incendie parte pas cette nuit.... Et on se relève pour rentrer chez-soi en utilisant sa carte à puce dans l'autobus l'ipod dans les oreilles pendant ce temps là on télévise des enfants pauvres qui font des ombres chinoises sur les écrans télé dans les stations de métro et moi je regarde les écrans lite-brite dans les wagons... Oubliez pas l'écran de l'horodateur pour ceux qui ont une voiture sans parler des écrans géants de nos stades... Cou donc comment est-ce qu'il faisait avant dans le temps des montres patates de poche? Bon! C'est tout pour cette semaine merci d'avoir lu jusqu'ici !!! À la semaine prochaine je l'espère!!!


Technie Bernie

vendredi 27 août 2010

Here is something for you and me...

Salut! Y'en a tu de vous autre qui ont lu Kant, la critique de la raison pure de la philosophie costaude. Je l'ai commencé pour dans le même jour me tourner vers Stigmate de Goffman... Je sais pas ou je vais avec ces lectures, je sais pas si Kant peux confirmer ma croyance en Dieu et si Goffman peux m'en dire plus sur la stigmatisation urbaine, je sais bien que la psychose laisse des marques une façon d'être particulière sans parler de la bedaine de médicaments faute de dire mieux et on nous regarde en nous traitant de drogués d'incapables, on vois souvent l'épine dans l'oeil de l'autre en ne voyant pas la poutre dans le sien ... J'ai envie de vous parler de cette travailleuse sociale qui disait préféré se faire amputer une jambe plutôt qu'avoir une maladie mentale!!! Quelle idiotie!!! Une chose certaine je suis pas le working class hero de Lennon. Je suis peut être "damné" a pas travailler mais je préfère ça a être condamné. Accepter..Accepter... quand on accepte les choses deviennent moins lourdes, je ressemble moins à un Bougon... En écrivant ça je pense à l'odeur d'huile dans la shop... Pour mes plus vieux lecteurs vous remarquez certainement que mes thématiques sont souvent les mêmes mais l'homme ne se refait pas, la folie est une expérience marquante et comme toute maladie ont en sort diminué. Pourtant si je suis mon programme de rétablissement, j'ai eu quelques écarts récemment j'ai été malhonnête. J'en demande pardon à tout ceux concernés, mon mensonge étais de dire que je fait trois réunions par semaine quand j'en fait à peine une....Mensonge avoué est à moitié pardonné? Le football est commencé ça fait plusieure veuves... Qu'est ce que je deviens dans tout ça? Je me sent à part tenu à l'écart probablement à cause de mon "style" de vie... J'emprunte la phrase de Desjardins qui dis que travail veux dire torture étymologiquement si vous saviez comment je me torture, je me torture seul... Rien d'original juste une façon de se dénigrer à la manière juïve bien que je sois pas juïf... Je rapaille rien Miron l'a fait en maïtre, je m'éparpille, je m'écartille...quasiment crucifié pour rien et pour être plus laïque je crois que l'empalement sur un mince roseau effilé qui vous entre là ou vous savez pour ressortir pas loin de la clavicule est ce qui m'attend, une torture asiatique... L'empalement ça soigne les hémorroïdes et toute la tripaille... Pour rester dans les choses intérieures comme la foi je serais mieux de lire Pascal plutôt que Kant et je pense au simple d'esprit qui comprend rien à la philosophie et qui appelle ça de la masturbation intellectuelle... Une chose certaine y'en a qui réfléchissent pas beaucoup c'est pas des miroirs et quand je réfléchis j'ai envis d'en finir, d'en finir de ma bêtise paranoïaque... Une prière... Une prière... Un gospel, un hymne, un chant grégorien pour s'accrocher à plus fort que soi, juste l'esperanza...Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!



Bernie Prie

dimanche 22 août 2010

Here is something for you and me...

Bonjour! Bonsoir! L'amour existe encore avec la Dion et Lapointe un chef d'oeuvre de la chanson pop je crois avec Léolo par Ginette Reno c'est de la grande musique pop. Bon! Parlons des média sociaux, un mésadapté sociaux affectif sera-t-il plus à sa place dans face, je sais pas mais si il est comme moi il mutiplieras les interventions pour n'avoir aucune réaction, c'est assez difficile de transposer l'affect sur la toile, ce besoin d'avoir des centaines d'amis c'est bête mais je trouve pas de raison. On est pas à l'abri de la bêtise surtout sur le web, la distance nous fait dire des choses insignifiantes qui n'intéressent personne, en parlant de choses qui n'intéressent personne au premier abord c'est toujours mieux de parler de la température on dévoile pas ses préférences sexuelle à la première rencontre avec une inconnue à moins que vous faisiez appel à ses services expréssément pour ça pour les plus timides dites lui que vous appréciez Barry White de regretté mémoire... Pis je veux faire mon intéressant quand vraiment le bonheur est sans mot et anonyme. Je sais pas si vous avez remarqué mais j'utilise moins de gros mots, ma révolte elle est peut être morte en même temps que Falardeau c'est vrai que les blogs selon certains c'est une affaire d'Elvis Gratton, la technologie au service de Gérard, comment dire? Orthotechnologie? Maintenant il est temps de défaire ce que je viens d'écrire, j'y arrive pas. Je pense à ces avions que le gouvernement viens d'acheter beaucoup de mes "amis" des avionneries vont en profiter mais sur qui jettera-t-on les bombes? Les F-35 c'est des beaux avions mais pendant ce temps là y'a des gens qui couchent dehors, qui souffrent peut-être qu'ils vont se servir des F-35 pour bombarder la racaille du centre-sud pour règler de grands problèmes on prend de grands moyens... Les mineurs chiliens sont saufs, ces gars là sortent le métal qui sert à la construction des avions, du cuivre qui sort de sept cent mètres sous terre pour voler à je ne sais combien de mètres dans les airs... J'écris des niaiseries mais il doit bien y avoir quelques fils de cop dans un F-35... Parfois je me demande ou est le plaisir d'écrire des navets?... Ça ressemble de plus en plus à l'automne. J'ai pas réussis a vous faire rire, vous en faite pas j'ai pas le sens de l'humour... C'est qu'un pet dans l'univers cybernétique et virtuel!!! Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la semaine prochaine je l'espère!!!

Slowie Bernie

lundi 16 août 2010


Salut! J'arrive de notre galerie d'art de l'est, une vente d'oeuvres de différent artistes, y'avait même de l'art érotique digne du kama sutra enfin je suis pas critique d'art, je connais pas les techniques ni les méthodes employés quoi que pour les genres j'ai cru voir une toile d'inspiration cubiste, ils y vont encore de ce côté là et en entrant à gauche une abstraction ukrainienne qui exprime la souffrance mais qui nous fait pas assez souffrir au travers de tout ce beau monde, j'ai raté les crudités et le cocktail la question que je me pose c'est... Une galerie toute seule peut elle revamper un quartier, en sortant deux voitures de police et ce qui vas avec... J'ai vu aussi une belle bottine bleue d'inspiration art-brut je crois... La beauté d'une peinture d'une oeuvre, d'une vie, c'est le processus l'affirmation de soi par l'art anyway c'est très petit bourgeois , le salon ou le musée et la galerie un peu avant... Parlant salon j'ai pas hate d'y être exposé, pas mon oeuvre mais moi entre quatre planche, mais non mais non je vous imposerai pas ça à ma mort faites le party sans moi... C'est d'un macabre cette semaine, je crois que c'est du aux oeuvres que j'ais vue y'a toujours une bonne mesure d'angoisse dans la peinture. Je fais erreur l'angoisse elle est en moi c'est une grande surface blanche oppressive on est pas dans une église, c'est la tempête du noël du campeur. Bon! Je reviens à notre galerie et aux montants demandé pour chacune des oeuvres, c'est absurde six cent dollars, la paye mensuelle dans ce quartier populaire. la question c'est pas la valeur des oeuvres qui valent bien ça mais la gentrification du quartier par un art qui est élitistes, c'est à dire quand on est dans la marde on accroche pas des tableaux à six cent dollars chez soi, on accroche des laminages bons marché trouvé dans la ruelle... Bein Non! Je suis pas allé au défilé gay, rien a dire là dessus...et encore à propos des tableaux les vrais fortunés n'achèteront pas, l'impôt rembourse pas de montant pareils, ouais! La fiscalité c'est pas mon fort, chez moi on est pauvre aussi et j'aimerais faire comme mon ami conseille à ses étudiants encouragez en achetant mais là je fait comme le serpent qui se mord la queue... Une lectrice me signale l'importance de la spiritualité dans la vie. Je crois que l'art et l'esprit sont deux volets du même tableau ou une façon de donner vie à une forme c'est la difficulté du créateur qui a la foi, faire apparaitre l'esprit ou donner à méditer... Je termine là dessus et vous remerci d'avoir lu jusqu'ici! À la semaine prochaine je l'espère!!!

Artsy Bernie

mardi 10 août 2010

Here is something for you and me...

Salut! Je sais bien que vous êtes sollicités de partout, ça part mal un blog hebdomadaire, c'est tu ça qu'on dis pour à chaque semaine? Les arabes doivent dire hebdromadaire... BP a finis par boucher sa cochonnerie mais même pendant ce désastre ça a pas empêché personne de se promener en rutilante décapotable. Quand vous lirez ceci j'entammerai ma cinquante cinquième années. Je vais en voler une à Daniel Lavoie "je me sent comme une boule qui roule dans l'infini". Avec les années je perd de l'enthousiasme mais en ais je déjà eu? Juste juste des niaiseries, ça vous arrive tu vous autre question mode, de vous mettre a chercher un morceau de linge, de tout virer à l'envers et chez moi croyez moi que c'est à l'envers, et de le retrouver dans la penderie là ou vous l'aviez bien sagement rangé. Je pense a l'obligation morale d'être actif socialement pour faire sa part dans une société qui fonctionne plus ou moins quelques un disent "if it aint broken why fix it"?
Votre humble serviteur joue à l'artiste, il a sortis ses harmonicas et ses guitares mais a un certain moment faut se l'avouer il est pas un grand musicien, je continu mes expériences quand mëme. J'irai pas m'engager à la légion étrangère pour ça je suis un peu vieux déjà cinquante quatre ans, c'est pas de la tarte. Dans les média cette semaine à Rédio-Kénada, Garneau le père a sortis les gros mots mais on sait pas de qui il parlait, quand même Garneau devrait se rappeler que sur quel que trône que l'on sois assis on n'est jamais assis que sur son cul.... Bientôt les pommes, ils vont les cueuillir pour pas qu'on tombe dedans... On a toujours les solliciteurs de la grosse Presse qui téléphonent pour un abonnement, le pire c'est que les appels viennent du Lac Saint-Jean, un jour ils parleront de moi??? Dans la page nécrologique c'est tout ce qu'il y a d'intéressant. Pluie... Soleil... Les journées raccourcissent mais je lis beaucoup j'en suis rendus a compter les pages, en ce moment je lis James Ellroy très fifties avec tellement de morts violentes on y crois pas, de la littérature de taré... Avant les sèches linges on disait beau temps pour étendre mais maintenant je ne passe plus des nuits sur la corde à linge, comme d'habitude ça n'a pas de sens mais enfin je vous remercie d'voir lu jusqu'ici, à la semaine prochaine je l'espère!!!!

Daily Bernie

mardi 3 août 2010

Here is something for you and me...


Salut! Bein c'est pas long je parle des enfants du docteur Julien et je reçois un téléphone de sollicitation d'argent pour les enfants, mais je crois pas que l'organisme du docteur Julien s'adonne à ces pratiques. Les vacances de la construction sont terminées et bientöt c'est la rentrée déjà! Je veux vous entretenir de quelques choses d'intéressant mais je crois que vous vous crissez pas mal du débat Sainte-Beuve versus Proust moi je prend pour Ste-Beuve Proust il avait trop de moi, non! Non! Non! pas moi Proust il avait trop de lui deux trois? La littérature, la littérature dans le mois d'aôut à Montréal c'est un peu le journal L'Itinéraire qui fait un article sur l'évènement Parcs Vivants dans le Centre-Sud et une performance avec un titre très touchant: Une soirée inutile avec Simon Paquet: L'humanité enfin expliquée, un cabaret dans le parc et enfin ce qui me touche beaucoup un blogue ridicule!!! Je les ai peut être inspiré. Comment dire le ridicule, le ridicule c'est ce qui mène à rien et est d'une mode dépassée. Je sais pas si on peux dire que Dieu et la foi c'est ridicule... Ouais!! On est souvent le ridicule de l'autre et c'est surtout d'un faux-sérieux pour être sérieux c'est qu'on trouve de tout rue Ontario des gens qui essaient de fourguer un gentil joli bouvier bernois au pet shop, le gars en voulait cent piastres!!! Mais ça prend quelle sorte de gens pour faire ça, des voleurs??? Ce soir je souffre d'une souffrance univoque, comment vous dire les amis qui veulent en finir, les connaissances qui s'en prennent a des enfants c'est dégueu... Pendant ce temps là je me cure le nez comme un psycho-marxiste plongé dans le néo-McCarthysme, bein non j'étais pas au G20 à Toronto, les gaz lacrymogène et les matraques je suis trop vieux. Je sais pas si on peux nommer ces politiques de déterministe en tout cas on est mené comme on le mérite. J'allais pourfendre les gens du camping Madeleine et le Noël du campeur quand je me suis souvenus que j'ai des proches, que je salut ici, qui ont une roulotte et a qui je n'oserais m'en prendre. Là j'ai envie de vous faire mon portrait en bobette et en me grattant les gosses... Les vrais journalistes sont en vacances, l'été les O.V.N.I. ça marche toujours mais si vous cherchez des extra-terrestres venez faire un tour dans le centre-sud ils sont tous là a attendre la soucoupe. Parlant de soucoupe je le suis pas mal dans mes nuits d'insomnies les journées sont comme des fins du monde avec en prime des brûlements d'estomac. Alerte à la bombe dans Homa y'a pas assez de misère là faut qu'un bozo donne du trouble au pauvre monde qui les mettent donc à Westmount ses bombes, je sais c'est pas prudent d'écrire ça la police est sur les dents. Bon c'est assez pour cette semaine, merci d'avoir lu jusqu'ici, à la semaine prochaine je l'espère!!!


Bombi Bernie

mercredi 28 juillet 2010

Here is something for you and me...

Salut! Je débute ça dans la nuit de mardi à mercredi, y'a Santana à la radio. J'ai lu que Steve Hill s'est fait agressé, pour l'agresseur on a tout de suite crié au fou pour moi quelqu'un m'a cèdé sa place dans le métro, c'est l'âge déjà. Étonnant comment j'ai rien a dire, cette semaine j'ai reçu un spam de fesses sur facebook, les fesses moteur tout le monde le sais, les gars pensent juste à ça. Entre une paire de fesses et un blog avec de minuscules caractères on va choisir les fesses, trève de billevessées, je sais pas ce que ça veux dire mais me semble que ça se place bien, la nuit j'écoute tam tam Canada, l'afrique qui s'exprime à la radio. Ils sont toujours dans la marde!!! Aucun bon sens mon blog cette semaine. La grosse nouvelle c'est que le docteur Julien a plus d'argent pour s'occuper des enfants d'Homa, moi je suis d'accord pour les aider mais l'égalité et le succès c'est pas une chose très présente dans ce quartier, c'est vrai que rien faire ça deviens pire et on vas avoir une quatrième génération de b.s. si ce n'est déjà fait, dans Homa on joue plus au docteur mais le docteur joue avec vous, quoi dire de ces pauvres enfants livrés a une nouvelle institution. Moi ce que je comprend pas c'est qu'on prône l'égalité pour les enfants mais quand on deviens plus vieux, adolescent, adulte on s'entend pour qu'il y en ais des plus faibles, des losers, cinquante trois ans et j'enregistre de mauvaises chansons sur Facebook... Quoi d'autre? Je lis présentement le cas Freud un livre qui participe à la démolition de la psychanalyse. Je vais faire attention de pas faire de lapsus et il parait que tout n'est pas du ressort de la sexualité et du non-dis refoulé pis quand on tombe dans le non-dis on peux plus rien dire, muet! Ça ferais plaisir à plusieur encore faudrait il qu'on me coupe les mains le langage des signes ça s'apprend, bein oui le langage des signes pour parler aux maudits anglais qui nous envahissent, le français c'est quasiment devenus du folklore, et je sais pas comment ça s'écris... On est très préoccupé de se mettre une langue dans la bouche pour frencher, je dis bien frencher c'est très français... Et quand on veux frencher on a intérêt a prendre soin de sa blonde ce qui fait que les parutions seront aléatoires, rester sur vos gardes c'est pas finis on va défendre la veuve et l'orphelin comme jamais. Merci d'avoir lu jusqu'ici. À la semaine prochaine je l'espère.

Frenchie Bernie

samedi 24 juillet 2010

Here is something for you and me...

Salut! Je reviens et j'espère que vous aurez la patience pour plus de quatre cent cinquante caractère. C'est gris dans le goulag mais il ne pleut pas... Bon tombons tout de suite dans l'intime, on associe souvent écriture et homosexualité mais je sais pas trop quoi penser de ça il me viendras pas à l'esprit de dire que VLB est homo. Je ferai pas la liste. Ici dans Homa pour écrire comme dans certaines revues branchées c'est un beau mélange, la culture grecque c'est surtout par le souvlaki. Je sais, je sais plusieurs voudraient une chronique historique, le pourquoi et le comment du débatissage qui nous a donné la rue Notre-Dame et notre pourcentage de taux de mortalité plus élevé que n'importe ou à Montréal. Vous voyez j"ai toujours plein de futilité remâchées c'est les vacances le Québec est à la pêche ou à la plage et nous montréalais pauvre on marche en fuyant la foule, agoraphobe et misantrope on se cache de son prochain en faisant fonctionner le climatiseur à plein. Ouais! Je me lève pour boire un verre d'eau frette avez vous remarquez que maintenant dans n'importe quel junk à pizza on vend de l'eau flatte en bouteille, c'est une des folies d'un pays ou il y a le plus beau fleuve du monde, moé je me demande pourquoi on a construit il y a quelques années des usine d'épurations, ça couté cher ça, une idée je crois que je vais vendre l'eau de mon robinet. Voilà avec tout ces humoristes toutes ces communications c'est de plus en plus difficile d'être original. Bon revenons en aux gay, moi j'ai jamais aimé un homme aucun désir sexuel. vous me direz c'est louche puisqu'il se sent le besoin de l'écrire, pensez ce que vous voulez... Plus loin que ça je sais pas quoi écrire... Hemmingway s'est flingué y'a longtemps le whisky ça tue aussi viens un moment ou l'alcool camoufle plus rien on est seul face au réel noir. Je sais pas si parmis vous y'a des lecteurs de la revue Rolling Stone, la revue rock'n'roll par excellence qui poussait le style littéraire à son apogée en suggérant à ses lecteurs de se masturber avec de l'huile d'olive!!! Un autre complot maffieux?? Le téléphone viens de sonner c'est encore les esties de fatigants du centre de nettoyage, ils sont dans le quartier mais je m'en kalisse, le ménage je vais le faire... Une toune de bordel... Mais non de Brel, aux suivants... Merci d'avoir lu jusqu'ici et encore une fois à la semaine prochaine je l'espère.


Homi Bernie

vendredi 9 juillet 2010

Voilà le bucolique de Lac des plages, un court séjour avant une visite chez les très apprécié Gascon...
video

Je reviens bientôt avec un peu d'écriture et merci à tout le monde....

mercredi 23 juin 2010

La terre a tremblé juste au moment ou on décapite St-Jean-Baptiste, l"échelle richter pour un peuple pas de tête qui rigole avec les bonzes du show bizzness et qui choisis de s'engraisser à la corruption, non je ne suis plus fier d'être québéquois. Je suis vendus comme tout ceux de mon âge qui ont vu le pays filer grâce à nos intellectuel patenté d'université. Allez allez saoulons nous c'est plus facile de se remettre d'une gueule de bois que de vraiment travailler à devenir un pays...

lundi 5 avril 2010



video

Je termine ce blog avec ceci, le terme goulag je l'ai employé avec trop de légèreté. Je suis pas dans un camp de travail mais dans l'empire de l'assistanat oui! Assisté de toutes les façons et là seras mon prochain, si il y en a jamais eu, combat sortir de cette dépendance à la "maladie" me rétablir... Pourtant j'ai de la difficulté a croire... voilà!!!

Bernie

lundi 22 février 2010

vendredi 12 février 2010

video Cliquez pour mettre en marche

vendredi 29 janvier 2010

mardi 26 janvier 2010

video Si vous avez des difficultées à visionner le vidéo faites le moi savoir. Merci!

samedi 23 janvier 2010

lundi 18 janvier 2010

mercredi 13 janvier 2010

Juste pour vous dire de pas hésiter a me faire vos commentaires...
video

lundi 11 janvier 2010

samedi 9 janvier 2010