lundi 18 novembre 2019

Loi


Bonsoir! Bonjour! Ce soir on a bien travaillé sur la formation du centre d’apprentissage santé et rétablissement (Recovery College) C’était intéressant d’utiliser la technologie appel conférence avec caméra, la collègue a pas eu besoin de se déplacer… Ma tablette électronique est encore utile… On avance lentement dans ce travail… C’est la soirée de lundi à mardi, il fait froid je crois qu’il y a des gars qui s’abritent chez la voisine. J’ai une fringale, je mange des chips… Le mois de novembre avance, ils ont déjà commencé à diffuser les publicités de Noël… Noël c’est le bonheur pour les enfants et un peu triste pour les petits vieux célibataire comme  moi…Je me tourne vers mon senti, la formation formateur s’éclaircis peu-à-peu… Ça me fatigue y’a des gars qui arrêtent pas de circuler pour se rendre chez la voisine, je crois qu’elle est très malade… Je croyais que l’équipe de hockey locale jouait ce soir… Mais non c’est demain, j’ai l’impression que les gars dans le studio d’à côté savent ce que je fait… Je leurs donne une chance y’a pas assez de place pour les itinérants faut bien qu’ils dorment quelques part. Parfois j’ai envie de téléphoner à la police… Avec tout ce bruit je pense à la pancarte d’appel à la tranquillité de ce quartier de San Francisco… Y’a quelque chose de très oral quand je mange des chips, avoir la bouche pleine comme on dis… On attend un peu de neige cette nuit… J’ai le senti endormis je sais pas si ça se dis… Dans quelques minutes à l’heure où j’écris ça on seras mardi… Faut que je nomme cette « douleur » cette angoisse schizophrénique, inquiétez-vous pas je veux juste la dire c’est une forme de rétablissement… Les moyens du rétablissement sont différents pour chacun, faut rester à l’écoute… Me revoici j’étais retourné au lit, j’ai fait des rêves étranges je me souviens plus, les images s’estompent… Fait froid, ai beaucoup apprécié les commentaires d’une lectrice avec qui je joue au Théâtre du Nouveau Monde… Je vais vous dire vous écrire  c’est mon bonheur, le va et vient chez la voisine s’est calmé… J’ai de la difficulté à trouver le fil narratif c’est parce qu’il y en a pas à part les sursauts de mon âme toujours prête à me faire tomber en larmes… Je reviens au chips ça me donne des démangeaisons aux doigts c’est désagréable… J’ai de la difficulté, je commence tôt dans le texte, à trouver les derniers mots, la conclusion, je vous aurai écris de toutes mes expériences de la journée passée… Il ne neige toujours pas, la nuit passe je suis debout je veux pas m’endormir à mourir… On y arrive je vous ai tout dis de mon senti, de ce que je pouvais percevoir… Je sais qu’il y en a d’entre vous qui n’aiment pas la première personne du singulier et pas plus l’autofiction, en partant c’est deux prises une troisième et je suis out. Merci d’avoir lu jusque-là!!! Ciao!!!

Bernard

dimanche 17 novembre 2019

Félicie


Bonsoir! Bonjour! Encore une fois me voilà je vais tenter d’être positif… C’est la soirée de dimanche à lundi le temps est toujours à l’hiver… Ma folie s’est calmée j’y vais avec mon senti, ce soir ça me fait moins mal c’est moins psychotique… Aujourd’hui on a annulé le groupe d’entraide je crois que j’étais pas le seul à avoir besoin d’un «break », on va revenir en force la semaine prochaine… Parfois j’aime bien avoir tout mon temps ne serait-ce que pour vous écrire… Ce soir on fait une réunion réseau informatique avec les collègues pour préparer la formation du centre d’apprentissage santé et rétablissement (Recovery College). J’avais hâte de vous écrire… Je pense à Trieste en Italie au bord de la mer Adriatique c’est d’une beauté je vais illustrer avec une photo de ce voyage que j’ai adoré, j’espère qu’ils sont pas inondés comme à Venise pas loin… Cette année y’a pas de départ, je vais donner de mon mieux dans les différentes activités… Mon senti est pas trop douloureux mes émotions sont pas fleur-de-peau… Je pense aux gars qui vont passer la nuit dehors parce qu’il y a pas de budget pour les abriter, je veux bien moi les animaux de compagnie mais dans la rue y’a toujours bein des « ostie » de limites. Je respecte sa différence avec ses animaux mais lui respecte ils ses devoirs ça va être le premier à dire que ses droits sont bafoués en acceptant aucune contrainte pour la location d’un logis… Je vois ça comme le gars qui veux le beurre et l’argent du beurre… Enfin il a ses raisons son choix de vivre dans la « marge » un jour ce seras peut-être moi qui va se ramasser là… Souvenir des années de galère moi aussi je respectais rien avec la douleur j’ai finis par comprendre… Malgré tout j’ai toujours eu une « relation » difficile avec l’argent… Je me rétablis et les devoirs font partie de mon rétablissement, c’est plus simple quand on paye ses comptes de communication… La semaine passée pour la semaine de santé mentale numérique où je présentais ce blog y’a que deux personnes qui se sont présenté, un gars sympathique qui à ce que j’ai pu comprendre essayait de décoder des messages secrets dans la bible, un exégète… Et une superviseur pour savoir si j’ai bien des services de qualités où j’habite… Cette semaine je me tiens tranquille… https://www.youtube.com/watch?v=n4RjJKxsamQ J’ai cette chanson là dans la tête, wind of change, le changement j’essaye de le vivre au niveau personnel dans l’amélioration… Je voudrais bien écrire à propos du ça et du soi mais ce sont des concepts que je ne maitrise pas… C’est presque terminé, bientôt lundi la semaine qui commence, je suis heureux où je vie, j’ai pas l’intention de déménager. Je reviens avec d’autre texte http://editions-hache.com/  pour ceux on sait jamais qui manquent de lecture…. Voilà! Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine je l’espère!!! Au revoir!!!

Bernard

samedi 16 novembre 2019

Révolue


Bonsoir! Bonjour! Je vous reviens en vous remerciant pour vos bons mots. Après tout ça j’ai de la difficulté à vous écrire mon senti, aujourd’hui il se passait tellement rien que je pensais à m’acheter un autre téléviseur. J’en ai pas besoin mon vieil appareil fait la job et je regarde pas tellement la télé… Pour souper j’avais une belle assiette copieuse c’était bon… J’ai dormis quelque minutes ça va mieux, ai parlé avec un ami on se disait comment il fallait pas laisser de place à la « folle du logis »… Côté senti ce soir ça va mieux, souvenir de ces samedis soirs où je regardais le match et ensuite Austin City Limits chez un copain c’était qu’un début ensuite j’allais au bar…  Les gars vont coucher dehors dans le froid ceux qui sont à l’abri vont tenter d’y rester, je crois que par des temps pareil le métro les accueille… Dans une heure dimanche, j’ai la musique de Casse-Noisette dans la tête, j’ai remarqué que les goutteurs quand ils ont rien à dire disent toujours qu’il y a un petit goût de noisettes! Mais tout ça c’est pas de l’ordre de mon senti… J’offre mes excuses à mon lecteur de Deux-Montagnes collectionneur de voitures. Je veux pas m’acheter de téléviseur… Lentement j’avance dans ce texte, j’aime toujours écrire, merci à ma lectrice privilégié de Gatineau pour ses commentaires. C’est vrai qu’écrire le mauvais que je vie m’aide à passer au travers, merci aussi à toute les lectrices attentives… Ça fait déjà quelques années que j’écris sur ce blogue,  j’aurais bien aimé avoir un éditeur papier mais j’en fait mon deuil… Je sais l’édition web ça fait pas sérieux mais j’en met… L’émotion que j’ai c’est de pleurer après un combat, quelques coups de poings et les larmes… J’ai lu les chroniques voyages toujours étonné de voir comment on nous présente les restaurants, cafés, bistro et la bière, les quartiers à la mode qui ne m’intéressent pas parce que selon moi on y retrouve le plus de détrousseurs de touristes… Je suis pas gastronome… Les verres, les couverts et les tables bien en place ça m’intéresse pas… Les soupers tard au bistro aussi… Dans la nuit de samedi à dimanche on retrouvais plus personnes plusieurs restaient chez eux avec les remords et les promesses du vendredi soir, moi je sur-jouais le bum en sachant que c’était pas ça, pas un tough juste un autre loser de fin de semaine... On est tous passé par là, j’essais de revenir au sentis à l’émotion seul au bar du bistro… Je me souviens plus de l’ivresse je veux quand même rester sobre, ce propos je l’ai souvent, je me rétablis… Voilà! C’est la conclusion on s’amuse plus, quelques mots pour vous dire tout le plaisir que j’ai à vous écrire. Je termine il est minuit, je triche un peu… Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! J’espère que je vous ai un peu touché. À la prochaine je l’espère!!!

Bernard

vendredi 15 novembre 2019

Revenir de loin


Bonjour! Bonsoir! Je suis désolé pour hier et je remercie les gens qui ont contacté les services sociaux. Je pensais pas que ça prendrais ces proportions… Ce soir je vais déjà beaucoup mieux, je sais que je suis pas seul, je vivais une détresse humaine. Je vais explorer mon senti après ça en sachant pas si je devrais revenir là-dessus… J’ai vue et c’est bien que j’avais des lecteurs lectrices sensibles. Comme vous voyez je suis toujours vivant et dans de meilleures dispositions. J’ai eu une grosse semaine, trois interventions au congrès de l’association québécoise de réhabilitation psychosociale ensuite deux présences aux journées de santé mentale numérique… Je suis revenus chez moi poqué mais je me rétablis toujours faut que je m’aide avant d’aider les autres… C’est la soirée de vendredi à samedi, rassurez-vous il se passeras rien… Quand des pensées pareilles me quittent, ça laisse un grand vide un manque d’inspiration, je pense à vous au centre de crise qui êtes dans la détresse qui n’avez comme remède que le temps c’est ce que j’ai vécu moi aussi… La semaine prochaine je rencontre une dame du bureau de l’Éthique Clinique de l’Université de Montréal en vue d’une participation à leurs journées en janvier à l’hôpital Sainte-Justine… Ça me réjoui j’ai quelques idées qui peuvent intéresser les éthiciens… Lundi je reçois le collègue du centre d’apprentissage santé et rétablissement (Recovery College) on se fait une réunion électronique à trois pour préparer la formation qu’on va donner… Ce soir je vais pas trop dans l’émotif j’ai eu ma charge difficile à vivre, je crois aussi que dans deux semaines je vais parler au personnel de l’institut… Entre-temps ce seras tranquille je vais en profiter pour vous écrire à tête reposée… La semaine passée j’étais au pavillon Bourget de l’institut étonné de voir tout ce beau monde en liberté qui sont pas venus au centre de documentation pour que je leurs présente mon blogue, ils cherchaient plus une cigarette… Je vais essayer de tirer une leçon de ma phase d’hier… Je pense aux lecteurs, trices de Gatineau, Deux-Montagnes, Terrebonne et Mascouche faites-vous en pas je suis remonté en selle. J’ai l’amour avec toujours cette façon d’en avoir besoin, l’espèce de vide maladif pourtant je sais que les gens tiennent à moi… Me suis fait un sandwich au creton, c’est déjà l’hiver avec le froid et les tracteurs de déneigement qui passent… Je suis dans la dernière partie de ce texte, y’a tout ceux qui couchent dehors se cherchent un abri, je crois que la voisine en accueille quelques’un… Voilà! C’est déjà les mots de conclusion qui arrivent, hier j’ai téléphoné à la travailleuse sociale pour voir… C’est le week-end je me repose… On va demander au Petit Jésus de nous protéger, cette saudite folie douloureuse je m’en passerais mais il semble que c’est la nature de l’homme… Comme toujours je vais vous remercier d’avoir lu jusque-là!!! Ce seras ça l’épilogue, la chute, je souhaite et j’espère vous revoir à une prochaine!!!

Bernard

jeudi 14 novembre 2019

Plongée


Bonsoir! Bonjour! Je suis plongé dans des pensées assassines c’est la schizophrénie qui fait ses ravages, ce que je raconte sur mon rétablissement si c’était faux? Vaux peut-être mieux rester discret et pas se mettre de l’avant, pas demandé d’être dédommagé pour notre expérience, juste trouver un boulot et le garder… travailler discrètement et gagner son pain à la sueur de son front. Quand même on en entend pas beaucoup des histoires de schizophrène qui se rétablissent c’est toujours la violence qui prime… Pardonnez-moi ce soir je vais pas bien… Ce que j’arrive pas à me mettre dans la tête c’est qu’il y a des gens qui n’apprécient pas ce que je dis où fait, ce qui me dirige beaucoup c’est vivre et laisser vivre… Y’a quelques années j’étais bien accueillis à l’institut mais avec le changement de personnel, la réforme du système de santé c’est moins le cas… J’ose pas vous raconter, je veux encore me rétablir pas tuer personne juste être gentil et tolérant… Ces jours ci je crois que je m’en suis trop demandé… Personne est passée me voir avec ma santé mentale numérique pourtant y’a des gens à l’hôpital qui peuvent circuler, voilà pour l’humilité… Lentement je vous écris et je me calme faut que j’avoue que je traîne l’asile, l’hospice avec moi… J’ai mon passeport je pense à ce voisin qui aimerais voyager mais c’est impossible il a fait du temps, de la prison, j’ai passé la semaine a dire que j’étais privilégié faut que je les gardes ces privilèges… Je cherche trop à être parfait c’est ça le problème, j’ai juste envie de me cacher de rester là et pleurer… Si vous me lisez rassurer moi dites-moi que je ferai pas de faux pas… Je veux pas être un enfant de chienne… Ça me tue le monde est sensée et moi je suis fou, y’a longtemps que je me suis pas dénigré comme ça… Je sais pas quoi faire où aller, j’ai pas envie d’aller attendre à l’urgence de l’hôpital, je pense à tout abandonner… Je crois que c’est le côté psychotique de ma schizophrénie… J’écris l’envers de ce que je pense d’habitude je veux juste mourir sans emmener personne avec moi maintenant je sais comment les tueurs pensent je veux pas faire ça… C’est pas beau ce que j’écris ce soir, je vais me calmer ce côté-là de moi j’aime pas le montrer. Ça m’étais jamais arrivé… Je suis responsable, si vous avez une idée pour m’aider faites le moi savoir… Après toute cette semaine positive c’est désolant de terminer comme ça…Abandonnez-moi pas je vais revenir dans de meilleures dispositions pour le moment je suis battus… J’étais au centre de documentation, j’ai parlé trop fort d’habitude c’est le silence là-dedans… Voilà! Je suis presque rendus à la conclusion, quelques mots encore pour vous dire que je me tiens tranquille malgré les chimères. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine je l’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!! Arrivederci!!! Ciao!!! Bye!!!

Bernard


mercredi 13 novembre 2019

Coup de coeur


Bonsoir! Bonjour! Pour ceux qui suivent la saga j’ai reçu mes bottes, je suis très content… Cette nuit je vous écris en pensant à la présentation de ce blogue que je ferai cet après-midi… Je vais vous dire de vive voix pourquoi je le fait… Je veux pas trop donner dans le bonheur je risque de devenir insignifiant… J’ai hâte de construire le cour pour le Centre d’Apprentissage Santé et Rétablissement (Recovery College) . Cette nuit je vous parle de mon senti… Hier j’étais aux expériences de réalité visuelle c’est impressionnant et déstabilisant… Avec toute ces activités faut que je m’arrange pour ne pas crasher… On est dans la nuit de mercredi à jeudi, dans la soirée les policiers étaient chez la voisine je sais pas quel traffic elle fait… J’ai rendez-vous à l’institut juste en après-midi, j’espère que les collègues ont bien reçu l’adresse courriel de l’adjoint à la direction, j’ai parlé d’eux… Je pense à ce voisin un peu hargneux qui me demandait comment ça s’était passé à la radio, il semblait m’en vouloir faut jamais que j’oublie que j’ai affaire à un malade… Je lui donne sa chance… Je vais rester positif, je commence à croire que je peux faire des choses qui touchent les gens… Je cherche toujours comment placer l’humilité  là-dedans… Je remercie ma lectrice de Gatineau pour ses commentaires que je lis religieusement, je vais illustré avec une affiche DIY, Do It Yourself… Je trouve ça intéressant de mettre du contenu sur les réseaux sociaux… Je ferai pas une liste mais y’a des gens dans ma vie que j’apprécie beaucoup… Je crois que plus je parle plus j’aime ça donner ces espèces de petites conférences sur mon vécu… Lentement la musique me reviens dans la tête, c’est bon signe… Hier je racontais que plus je faisais de choses plus on m’en demandait… J’aurais jamais cru commandé des bottes en Chine mais c’est fait, je crois que je vais me garder les pieds bien au chaud… Je vais avoir de la gratitude c’est important… J’ai peur d’une rechute de retomber dans la maladie mais si je regarde ça ce seras pas aujourd’hui… J’aimerais bien voir beaucoup de monde à ma présentation, je vais être tout près de l’association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale, je sais pas ce qu’ils présentent dans le monde numérique, au cas où je lirais cet après-midi mon blogue c’est aussi un journal pour évacuer le trop plein… Le senti douloureux je me sens toujours moins seul quand je vous écris… Encore cette nuit j’ai cherché à vous toucher c’est jamais facile de nommer le senti… J’espère vous voir cet après-midi à l’Institut, juste me dire allo… Voilà c’est presque l’épilogue, tout est calme… Hier on a un peu parler de Paris, j’y retournerais bien… J’ai regardé mon guide du Routard peut-être que j’irai dans pas long… Je termine comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine je l’espère!!! Au revoir!!!

Bernard

mardi 12 novembre 2019

Congrès 2019


Bonsoir! Bonjour! Ma grosse journée est derrière moi, tout s’est très bien passé. Je suis très conscient que mon vécu et mon rétablissement  tel que je le raconte font de moi un « craqué » dirais le chanteur peu importe je crois avoir aidé quelqu’un et même dans un congrès pareil on peut être victime de stigmatisation, rien n’est parfait. Je crois que pour la présentation de Reprendre Pouvoir on a fait une bonne job dans la salle y’avait des amis et une personne qui malheureusement était victime de stigmatisation, je pense qu’on a réussis à répondre à sa question. Dans les stratégies de contact une personne semblait pas comprendre que c’est pas une job que je cherche je veux être dédommagé maintenant!  Pour terminer avec l’extrait de la pièce de théâtre tout s’est très bien passé, madame Pintal nous a dirigé d’une main de maître tout s’est très bien passé je crois que les gens ont apprécié… La directrice de l’Association Québécoise de Réadaptation Psychosociale nous a félicité un a un c’est important et c’est bien ça réconforte… Maintenant je vais vous parler de mon senti, je vie de maudit beau moment, je suis bien entouré, j’ai croisé un ami du centre d’apprentissage santé et rétablissement… Mais oui j’ai du plaisir à faire tout ça… Ce soir je vous écris et je me repose en pensant à l’ami en congé de maladie c’est grâce à lui que je peux faire tout ça… J’ai encore discuté avec ce directeur à l’université de Sherbrooke, comme toujours c’était éclairant et enrichissant… Un visage dans la foule, la souffrance, la solitude de quelqu’un qui cherche je ne sais quoi, on se connait il m’a pas adressé la parole et moi j’ai pas osé, c’est un vieux routier de la maladie mentale, j’ai eu peur je sais pas pourquoi, il est rattaché à mon ancienne vie… Le théâtre on a encore joué on s’en viens bons, les stratégies de contact je me suis vidé à raconter mon histoire pour battre le stigma… Je pense à vous qui me lisez… Le temps file je peux pas l’attacher et le retenir, il coule, je suis toujours content de vous écrire cette nuit… L’activité réseautage étais réussis… Hier en entrée au colloque les chants flute et tambour amérindien m’ont beaucoup touché, c’était comme si ils avaient une partie de moi… Dans mon enfance j’avais peur des autochtones. Me souviens de Métabétchouan… La neige a cessé, il fait froid, l’hiver commence raide… J’ai plus trop à vous raconter, quelques mots encore parfois j’ai l’impression de me réconcilier avec la vie… J’entends les tambours j’espère qu’ils vont chasser le malheur. Encore cette nuit j’écris, ce matin ce seras la réalité virtuelle. Comme toujours je vais faire de mon mieux… Vous en faites pas trop j’y arrive… Ce visage dont je me tiens loin c’est parce que ceux qui l’entouraient ce sont suicidés. Voilà! Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! Ciao!!!

Bernard