samedi 17 novembre 2018

Au présent

Bonjour! Bonsoir! Souvenir de l’équipe de hockey midget intercité de Terrebonne, moi je jouais pas je regardais jouer les copains. J’étais dans le public je les encourageais, parfois je les accompagnais en autobus nolisé vers Sainte-Thérèse. On prenais ça au sérieux parfois il se donnait quelques claques sur la gueule. Je pense que l’équipe c’était des bons gars. J’encourage le petit neveux à jouer et tant mieux si c’est sa passion… Je me rappelle il y eu un temps où les gars auraient aimé qu’il y ais une équipe de calibre junior. Je crois qu’avant il devait y avoir une équipe juvénile. Je vois d’ici la maman qui s’occupe de son fiston, défenseur à l’aréna… Parfois j’étais triste les après-midi de week-end, à l’anniversaire de mon lecteur technicien à la Rolls-Royce, j’ai rencontré deux joueurs de cette époque, un gardien de but et un autre vite sur ses patins… Ça m’a fait beaucoup plaisir de les voir. J’aimais bien regarder le hockey mais mon affaire c’était plus les arts… De toute façon j’ai commencé à patiner tard et je le faisait très mal, pas de chevilles… Quand-même avec la neige et le froid il y auras bientôt des étangs glacés où on pourras patiner. Je sais pas si on va pouvoir faire du ski de fond et péter nos skis… La raquette aussi mais faut attendre encore plus de neige. C’est à ça qu’elle m’inspire cette neige qui viens de tomber. Je sais pas pourquoi je suis ému, je pense au jeune homme que j’étais et au plaisir que je prenais. J’espère que le petit neveu a une enfance joyeuse. Je vous écris un peu déprimé, j’ai pas soif d’alcool c’est mieux pour tout le monde que je ne boive pas. Je me souviens de ces hivers où je cherchais une job, c’était difficile, parfois j’avais droit à l’assurance chômage… J’entends d’ici les bonhommes qui se font une fierté d’en avoir jamais retiré, l’assurance chômage c’est des milliards de dollars qui dorment. Bonne discussion! Téléphone de mon lecteur chauffeur d’autobus de la couronne nord, je l’ai laissé sur des mots que j’ai pas compris mais je vérifie pas je crois pas qu’il voulait me faire mal. Je crois qu’il a dis je vais aller « woker » pour travailler. On a discuté des pilotes d’avions comment à un moment il vas y en avoir pénurie. O.K. Je suis battus cet après-midi. J’ai pas fait la sieste… J’espère que tous les petits gars de mes nièces souffriront pas comme moi. La lecture, le sport ça va peut-être leurs éviter ça… Bon! Encore aujourd’hui j’essaye de faire de mon mieux, plus je suis incapable. Lentement la chute s’en viens quelques mots en regardant la neige dans le parc en face… Parfois je fait pas attention à qui je livre mon senti… Tout à coup ça me fait mal, je termine comme toujours en vous remerciant d’avoir lu jusque-là!!! J’étire la chose j’essaye de me donner du courage. À la prochaine j’espère!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire