vendredi 30 novembre 2018

Au présent



Bonsoir! Bonjour! Ce soir j’écris dans l’espérance et surtout pas pour gagner un concours… Je crois pas au prix de poésie, à la douleur quantifié. Je sais on peut écrire sans souffrir mais il me semble que c’est une perte de réalité, une souffrance muette reste morte. C’est la nuit de vendredi à samedi, ce soir je vais voir un spectacle rock avec mon lecteur de Deux-Montagnes je crois qu’on va avoir beaucoup de plaisir, deux hommages à des groupes mythiques de notre enfance… La salle de spectacle est pas très loin de chez moi… Hier mon lecteur m’a fredonné une pièce j’ai tout de suite trouvé de laquelle il s’agissait. J’espère que la section voyage de LaPresse+ vas être intéressante. Je me calme… J’écris ça, ça me rend muet. Je vais placer une vidéo du groupe à lequel on rend hommage https://www.youtube.com/watch?v=K8R7zjJMIfU  Ça promet c’est un aperçu pour mon lecteur, si le chanteur a la moitié de la voix de Robert Plant on y est… Since I’ve been loving you je la dédie aussi à ma lectrice médiatrice culturelle. Dans le temps on l’aimait bien cette toune là, ça nous permettais de danser un plain collé sur la copine, c’était la montée des hormones… Le drum aussi le batteur à fond de train qui bûchais et donnait ce son si particulier si original, on parleras pas de la guitare c’est la quintessence de l’originalité, un son très marqué… Le copain commandait ses disques chez Columbia moi j’allais les acheter chez Archambault une autre de nos institutions qu’on a défiguré cette semaine… Parfois j’allais dans l’ouest chez Sam The record man, j’y trouvais tout… Dans le temps on se prêtais nos disques, plus tard on enregistrais des cassettes après on brûlais des C.D. pour aujourd’hui se retrouver sur YouTube et partager ce qu’on écoute… Les trente-trois et un tiers de tour ça fait déjà longtemps… Je sais qu’il y a une nouvelle ferveur chez les Disc Jockey mais oui dans le temps on les appelait comme ça pas juste Dee Jay… La musique, les disques ça a beaucoup meublé mon adolescence, j’écoutais et j’avais moins mal me laissant emporter sur des rythmes rock d’avant le heavy metal, plus tard encore chanceux de pas être devenus sourd j’écoutais la tête dans l’enceinte au club. Je pense qu’ils étaient accroché aux années quatre-vingt… C’était y’a déjà longtemps tout ça, je suis parfois nostalgique, on a les livres numériques, les disques et les films ont peu se procurer tout ça sur les réseaux sociaux, sur l’internet mais parfois ça fait du bien de marcher jusque chez le disquaire jusqu’à la librairie pour mettre la main sur l’objet et sortir un peu du virtuel. Cette nuit c’est pas beaucoup mon senti du moins pas mon habituel… J’ai hâte à ce soir, on va rigoler… Je suis comme toujours rendu à la difficulté de la chute, je termine de la même façon c’est une habitude. Je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!!


Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire