jeudi 16 août 2018

Au présent

Bonsoir! Bonjour! J’ai dormis un peu, pas besoin de l’obsédant climatiseur, il fait frais. Des démarcheurs de tout ordre entrent en contact avec moi par téléphone. Ce matin je vais à l’institut, cette nuit je sais pas trop quoi vous raconter, souvenir d’avoir essayé de dormir dans l’humidité et la rosée du parc Père Marquette, fallait être fou fallait être saoul… Dans ma tournée des bars je trouvais jamais personne avec qui parler… À l’heure qu’il est je me souviens du Lola’s Paradise et de ses miniatures au bar… Dehors de la musique lounge quelque chose qui ressemble au Buddha Bar. Même en voyage je ne fréquente pas les bars je ne sors pas la nuit. Je vais vous illustrer ça avec une photo de Madrid, heureusement que j’ai pas attendus le voyage de noce pour voyager je serais pas allé très loin. Maintenant que je ne bois plus j’en profite, souvenir de l’Alternative une sorte de thérapie provenant de l’hôpital Jewish pour arrêter de boire, on se réunissait le vendredi soir pour parler, ça m’a jamais empêché d’y retourner s’asseoir par terre sur des coussins ça marche pas… Plusieurs fois aussi à Dom Rémy, la dernière était la bonne aujourd’hui ça fait vingt-cinq ans précisément que j’ai pas consommer, que je suis clean and sober, un jour à la fois je réussis. Je sais y’a des gens qui trouvent ça quétaine, mais arrêter l’alcool c’est pas une question de mode c’est de la survie… Si vous saviez comme je suis content de pas boire, ce lourd poids sur mes épaules qui est disparus. J’en parle ici c’est une autre de mes marottes je veux combattre le stigmate que laisse l’alcoolisme et la maladie mentale… Je me souviens l’an passé je marchais dans les rues de Madrid c’étais bien… Quand j’entre chez moi ça sent bon, je ne fume plus, y’a un doux parfum… Souvenir encore du Café Campus à l’époque de la rue Decelles, les soirées de musique québécoise et les serveuses qui voulaient plus me servir parce que je buvais trop vite là aussi j’étais seul dans la foule. Dehors y’a un gars qui gueule, je salut mon lecteur retraité de Brossard… La profonde solitude je l’ai remplacé par un peu de spiritualité, de prière, ça me calme, écrire aussi pour moi c’est spirituel… J’ai décidé que j’irais pas faire rire de moi à la radio de Québec. Ça m’a marqué toutes ces années, je ne bois plus de bière sans alcool, ça aussi j’ai longtemps essayer d’arrêter avec ça mais c’était pas long que je retournais à la vrai… Le climatiseur à redémarré question de me garder au frais, mais non je fait pas mon frais j’ai rien pour ça. J’essaye de terminer sur des bons mots, je me dois d’accueillir l’étrange pour l’aider à se rétablir. Quelques mots encore, je suis pas rigolo, la soirée se termine c’est la nuit. Voilà! Je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire