dimanche 23 septembre 2018

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Dans quelques minutes on seras lundi, on entends un bip incessant, c’est énervant, il semble vouloir s’arrêter mais il continue. C’est pas l’alarme feu, ça viens de chez un voisin, comme un cadran qui sonne… J’ai fait une tournée, du corridor on entend rien, c’est comme la sonnerie d’un cadran électronique, ça m’obsède j’aimerais que ça cesse. J’ai trouvé d’où venait le bip, c’était chez moi un petit magnétophone dans mon sac à dos, je l’ai arrêté… Je vais me préparer un café, quand je vous écris pas je lis lentement un roman espagnol et un guide National Geographic de San Francisco… Il est minuit trente-quatre c’est vraiment la nuit j’essais de trouver quoi vous raconter à partir de mon senti, la sonnerie m’énervait vraiment je pensais à des choses plus graves qui me sont arrivés. Je pense à cette fois où je m’étais entré la pointe d’un couteau à débeurré entre les jointures, ça saignait beaucoup. Je sais pas pourquoi je m’entêtais à faire ce travail c’était vraiment pas pour moi. Lundi, réunion du groupe d’entraide… Je pense aux machines à sous, à comment je pourrais jouer gagner et puis m’en aller, je crois pas que je réussirais à faire ça, je ferais comme tout les autres obsédés, j’arrêterais pas… Cette semaine c’est assez tranquille je vais en profiter pour m’avancer dans mes lectures. Dans la nuit d’hier l’ami allongé dans son lit étais confus, il croyais être assis dans le sofa de son salon et voulais que j’aille le redresser, il m’a téléphoné, je lui ai conseillé d’appeler le neuf un un je crois que c’est une bonne chose que j’ai faite… Hier j’ai croisé quelqu’un qui ne sait pas lire,  c’est malheureux je me demande toujours comment les adultes qui ont un problème de littératie on fait pour se rendre jusqu’à aujourd’hui. La lecture à toujours été mon refuge, je sais pas combien de fois j’ai fait le tour du monde dans les livres… Maintenant je voyage pour vrai même si la matriarche à pas l’air d’apprécié, elle diminue toujours l’importance de mes voyages voilà pourquoi je dois les faire pour moi. Autant faire ce que je veux y’auras toujours des critiqueux. Mon prochain départ c’est dans six mois ça va passé vite, j’ai quand même très hâte de prendre l’avion et de me rendre sur la côte ouest américaine. Tout est booké, réservé même ma place dans l’avion, je crois que je vais devoir payer pour mes bagages en soutes. Je remercie le bon Dieu de m’avoir permis de trouver la source du bip. C’est étrange c’est comme si la nuit ça me prenais moins de temps à rédiger, il est une heure vingt j’ai presque terminé, mon senti est apaisé. J’entends le roulement des wagons du train dans la gare de triage. Fer sur fer ça fait une drôle de musique. Voilà! Je suis arrivé à la chute, je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!
Bernard
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire