vendredi 21 septembre 2018

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Quand je vous raconte mon senti comme ça, je réalise parfois pas que je pourrai pas vous le raconter de vive voix. Hier je suis passé tout près des hangars de Bombardier y’avait les avions d’Air Transat, comme toujours je raffole de les voir. Il est tôt dans la nuit de vendredi à samedi, c’est plutôt la soirée et j’en profite pour vous écrire, j’ai bien aimé mon heure de midi hier, j’en profite pour remercier tous ceux qui étaient là en pensée où physiquement, le gâteau étais bon… Je me cherche quelque chose d’original à vous raconter. J’ai toujours le retraité maitre Foglia en tête, je pense à ses colonnes sur le yogourt Liberté y’a longtemps et je me rappelle aussi de chroniques où il était allé se balader à Harlem depuis ce temps je suis allé à New-York au centre-ville c’est sécuritaire mais dans l’autobus la guide étais pas à l’aise de nous faire sortir et marcher  dans Harlem… Vous devez avoir remarqué mes écrits sont pas beaucoup axé sur l’autre c’est comme un long dialogue avec mon climatiseur, ça me tente pas de vous parler du soixante-quinze piastres de l’épais à Couillard on est pas tous venus au monde avec une cuillère dorée dans la bouche, je serais l’intermédiaire de trop. Je suis de ceux pour qui on dépense pas trop on veut mon vote sans s’engager… Je sais pas jusqu’à quel point la politique à jouer dans la transformation de mon logis en HLM. Je serais pas supposé vous en parler ces affaires là ça se fait dans le secret, on veut pas faire de jaloux, c’est comme la paye à la shop on parle jamais de ça. Bientôt on va entamer la dernière semaine du mois de septembre. J’aurai le temps de me préparer pour mon voyage, inquiétez-vous pas je ferai pas la tournée des bars de San Francisco… C’est l’automne… J’ai démarré le climatiseur, un personnage important dans cet été de canicules. Je veux pas retourner en arrière, je regrette mais y’a des gens que je veux plus avoir comme amis ils reviennent dans ma vie par le biais de Facebook j’ai pas besoin d’eux j’en ai assez d’amis. Surtout que je crois que du côté consommation ils ont pas changé, ils seraient prêt à m’envoyer à l’abattoir pour une bière, si vous vous sentez exclus c’est parce-que dans le passé vous m’avez fait mal… Je crois que vous allez encore une fois tenté de détruire ma vie…  J’ai déjà trop parlé, mis trop de temps à parler de vous, je vous entends d’ici dire que c’est ma paranoïa. Je veux bien mais y’a aussi des personnes toxiques. Je vous ai tenu éloigner pendant tout ce temps pas un de vous m’a contacté, je veux rien savoir!!!  Voilà! Çe seras ça pour ce soir, quelques mots encore pour dire à mes supporteurs que je les aime. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! Ciao!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire