dimanche 13 janvier 2019

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Je viens de regarder le match de football américain, la nuit viens de tomber. Je sais pas pourquoi je me sens coupable du départ de la jeune intervenante… J’ai fermé la télé et j’ai mangé mon souper, cet après-midi je souffre, c’est la maladie mentale qui m’attaque, la paranoïa qui me dis de rester dans le silence, de pas consulter pour mes malaises. J’ai un sentiment de fin du monde… Je pense toujours à mon voyage à San Francisco, ce matin j’étais bien mais plus la journée à avancés plus ça s’est dégradé… J’ai peur, j’ai peur, j’ai peur je devrais m’effacer des réseaux sociaux… Vous me connaissez parfois j’ai des crises comme ça, demandez moi pas pourquoi je sais pas…J’ai entendu parler un gars qui a eu des commotions cérébrales en jouant au hockey, comment aujourd’hui ça joue sur son humeur parfois je crois que je suis comme lui, dans la vie j’ai reçu quelques coups sur le crâne, quelques poings sur la gueule pourtant je suis diagnostiqué schizophrène… Lentement je me calme, la télévision est fermée… Comme d’habitude je suis mêlé. La grosse tête voilà ce que j’ai, mon blog il est quand même pas si fréquenté, et les photos de ma personne sont très pudique… Lentement les jours passent, les snowbirds s’en vont dans le sud dans six jours je crois… Moi je pars dans deux mois et deux semaines, j’espère que tout va bien se passer. Quand j’arrête de vous écrire je me sens pas bien… J’ai acheté mon cahier et des stylos pour mes notes d’avant les vacances. J’ai hâte de traverser le Golden Gate à pied, je devrais pas trop vous écrire là-dessus de peur que ça tourne mal, pourtant les gens me disent que je vais faire un beau voyage. J’écris que j’ai peur mais c’est plutôt de l’angoisse… Ce soir je sais pas trop où je vais avec cette écriture, comme toujours j’écoute la voix qui me parle, ma conscience? J’ai mangé une pointe de tarte au sucre… Je sais bien je devrais vous parler des drames qui se jouent dans le monde mais je veux pas en rajouter par-dessus les journalistes et les éditorialistes, je m’y connais pas assez… Je pense au cannabis à comment ça me rendais psychotique autant que les drogues dures et l’alcool. Encore une fois je reviens avec ça ma palette est pas très grande. C’était dimanche qui se termine, j’espère qu’il y auras pas trop de brume à San Francisco, le départ est encore loin… Y’a un voisin sourd et muet qui cherche des cigarettes, c’est un gambler, c’est pas drôle… Je me vois quand je fumais, j’achetais des cartons de cigarettes de contrebande, ça me ruinais… Je vais essayer de terminer là-dessus, il est pas très bon ce soir mon texte, voilà donc la chute l’épilogue quelques mots encore… Y’a un parfum de pizza. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!! Arrivederci!!! Ciao!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire