jeudi 3 janvier 2019

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Cette nuit j’y vais directement avec mon senti en essayant d’oublier les détails domestiques. L’équipe locale a gagné. Il est minuit trente-cinq je suis bien réveillé, je vous ferai pas de grandes confessions cette nuit. Cet après-midi je vais au centre local de service communautaire faire vérifier ma tension par l’infirmière, tranquillement le temps des fêtes se termine c’est le dernier week-end lundi les gens seront de retour au boulot. Mon groupe d’entraide change d’endroit pour ses réunions… Je rêve toujours aux aéroports et aux avions. Un peu moins de trois mois pour moi avant de partir. Mon lecteur de Deux-Montagnes devrait être de retour dimanche, les snowbirds partent bientôt. La matriarche m’a téléphoné hier elle était de retour de Gatineau elle a eu du plaisir et c’est tant mieux. Je pense beaucoup à mon voyage à San Francisco, je vais relire le guide Ulysse que je trouve le meilleur et prendre des notes, hier j’ai regardé le site web de l’hôtel où je descends je crois que ça va être bien. Je pense que fin mars je vais faire un livre vivant pour la bibliothèque humaine de l’association des libraires. Je crois qu’il a neigé un peu. Toujours la première personne du singulier, tu me lis et tu dois trouver ça fatigant cet égocentrisme, tu vois j’y reviens tout le temps, pardonnez moi. La côte ouest c’est nouveau je suis jamais allé dans cette direction… J’ai vérifié quelle navette je devais prendre de l’aéroport à l’hôtel. Cette nuit j’ai un parfum d’eau de toilette. J’ai hâte d’être assis dans l’avion et me laisser transporter… Je pense à comment la spiritualité est importante pour combattre la névrose dans mon cas c’est toujours avant que ça dégénère en psychose. Cette nuit c’est pas mal, j’ai pas d’hallucinations et j’ai pas envie de mourir… Si y’en a qui savent quelle direction je dois prendre qu’ils me le fassent savoir… J’ai toujours des problèmes comme si une vie sans ça existais pas… Ça se pousse, ça se bouscule dans ma tête, je voudrais bien méditer mais le calme est pas là. J’essaye de prier… Juste une petite pensée… J’aimerais beaucoup qu’ils ais le wi-fi dans l’avion que je vais prendre… Je vous en aurai parlé avec angoisse de ce départ. J’aimerais bien partir la tête tranquille mais le voyage c’est des vacances, je crois que j’y ai droit. Je pars pour oublier ma misère pendant quelques jours… J’attends des documents pour finaliser le nouveau bail… Lentement avec encore quelques mots j’arriverai à la chute… Je suis pas un écrivain de feuilleton où de téléroman mon affaire c’est de la prose mais je ne sais pas de quelle forme. Parfois j’y arrive, je rédige quelque chose qui a du « sens ». Je vous aurai tout raconté de mon senti, de mes batailles intérieures. Voilà! Ça y est presque, je termine à la manière habituelle qui est près du toc. Je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Ciao!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire