vendredi 18 janvier 2019

Au présent

Bonjour! Bonsoir ! J’ai regardé le match l’équipe locale a gagné. J’ai essayé de me coucher pour dormir ça réussit pas je trouve pas le sommeil je suis trop congestionné. J’écoutais des commentaires que des personnes faisaient. Dans mon sommeil j’avais l’impression d’être vraiment là…  Ce soir l’équipe locale joue encore hier je racontais je ne suis plus trop à qui que le bouleaux jaunes représentaient bien notre génération avant ils avaient tout  à construire, pour nous y’avait que des jobs de prolétaire et  Pour la génération qui nous suit toute les portes leurs sont ouvertes. Je pense qu’on est la génération X… Ça manque de sérénité. Une petite voiture ronronnante passe C’est étrange comme si ça faisait des années que j’avais pas écris…  J’ai réussis à dormir un peu, me suis relevé moins fatigué. J’aimerais bien écrire d’une façon réaliste mon bonheur d’écrire, c’est pas très beau comme phrase… J’ai dormis deux ou trois heure, à la télévision y’a des avertissement de froid intense et de chute de neige. Mon rhume semble se calmer… Je vais me faire un café. Hier soir j’ai mangé de la soupe au pois, je sais pas pourquoi je semble revenir à une forme d’écriture d’avant je ne sais quoi?  Je crois que c’est le temps des fêtes qui m’avait fait prendre une autre forme. Je vous ai pas beaucoup parlé de San Francisco, j’attends d’y être je vais composer sur place. J’ai acheté un cahier et des stylos. Je pense qu’aujourd’hui y’a du hockey en après-midi et demain au football c’est la finale de la National et de l’Américaine qui vont nous amener au superbowl. Un peu de poésie…
Tant de douleur gratis
Le mal et le fist
Le … insiste
Pourtant demain
Partant loin
Dans une enfance
Exubérante
Menteur comme un bedeau
Cherchant les champs lexicaux
Et l’art de faire dur
 C’est pas très bon comme poème, j’aimerais que ça me fasse vivre une émotion. Je pense à ce gars à qui dans son enfance on a demandé si il voulait aller vivre dans une famille parente, il ne voulait pas quitter sa famille. Cette histoire là quand on l’écoute bien révèle de l’abus chez un enfant, une façon qu’il avait de se donner de l’importance peu importe la véracité de l’histoire c’est comme un conte.
Sa main au cul
Sa langue pareille suce
Réveillant la peur
En partance pour nowhere
Là où on endort la douleur
Dans ces cas là
Le choix…
J’ai hâte de prendre l’avion pour San Francisco et d’aller voir la fontaine d’Armand Vaillancourt, quelques mots encore pour bien terminer sans que ce soit trop douloureux… Lentement mon rhume se calme, je veux bien vous écrire une chute un épilogue mais je sais pas trop comment… Je pense au vol pour San Francisco si je vais pouvoir être là trois heure avant, ça devrais. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! Continuer un peu pour bien terminer. À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!! Ciao!!!
Bernard
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire