samedi 29 octobre 2016

Au présent


Bonsoir! Bonjour! C’est vraiment l’automne, la nuit est déjà là… Souvenir d’un voyage en France où à notre arrivé à Paris y’avait une tempête de neige, cette année là à Montréal en décembre y’avait pas eu de neige il a fallu se rendre outre-mer. Dehors un gars passe sur le trottoir avec un énorme sac-à-dos, un itinérant? On choisit pas toujours le moment où on quitte ce qui étais son chez soi jusque-là. Dans le goulag occidental y’a pas d’hôtel, ils sont dans le quartier latin sur la rue Saint-Hubert… Je pense à Besançon à madame le docteur Besançon qui prend soin de ses gens dans un monastère, la psychiatrie citoyenne ça stigmatise encore, nos élus à la santé devrais pensés à injecter des fonds en santé mentale. Moi je vois pas les habitations à loyer modique comme une solution c’est un agrégat de souffrants qui le savent pas… Pleine citoyenneté voilà mon option faire savoir que maintenant je prends mes responsabilités, je remplis mes devoirs. Y’a longtemps que je le savais mais la solitude maladive m’amenait toujours à dépenser au bistro du coin plutôt que de payer le loyer et les comptes… C’est des confidences que je vous fait, la bière me menait… Je délire encore sur mon thème de prédilection, je pense à la caisse de vingt-quatre qui trainais au coin de Holt et de la sixième. J’étais trop fou pour la ramasser. Cet après-midi j’ai rédigé le compte rendu de mon groupe de pairs. Je suis pas seul, je ne dois plus croire ça. Aujourd’hui je veux aider ne pas aller contre mes valeurs fondamentales… On annonce que les vignerons québécois vont pouvoir vendre aux épiceries et aux dépanneurs, le gros rouge vas en avoir d’autre dans son piège, Albert est mort avec sa bière, je suis déjà plus vieux que lui, je vous dirais que j’aime ça être à jeun. Je pense que je vais devoir arrêter bientôt pour me renouveler… Je délire toujours là même chose quand même je vous écrirais que je dormais assommé sur le trottoir c’étais pas très confortable. Je cherche de quoi je pourrais vous entretenir? De la pluie dans le goulag occidental? Du musée de la résistance à Besançon? Je devrais repartir ça me ferais quelques chose à dire. Ce soir je parle pas des actualités. Je vous ai pas dit que cette semaine je me suis fait des crêpes, encore des niaiseries, j’arrive pas à la cheville des grand auteurs que j’admire. Pour eux ils se passait toujours quelques choses. Je pense au Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durrell à ses différents points de vue, à comment je suis incapable d’en composer un unique le mien. Je sais pas si James Joyce était saoul quand il a écris son Ulysse, on peux pas dire qu’il souffrait de mutisme mais finalement ces auteurs là c’étais tous de bon bourgeois. Je vous laisse en vous remerciant comme toujours d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!! Arrivederci!!! Ciao!!!

Bernard  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire