vendredi 14 octobre 2016

Au présent


Bonsoir! Bonjour! Je suis pas certain que je vais arriver à vous écrire quelque chose aujourd’hui. Je suis fatigué, je crois que je m’en vais vers la dépression. J’ai ouvert la boîte de biscuits Ritz, on m’a dit que j’avais le droit de ressentir tout ce que je ressent, trompez-vous pas c’est pas du ressentiment, c’est du senti… Moi qui d’habitude prend tant de plaisir à vous écrire, je pense à ma toxicomanie à comment je ne consomme pas pour aujourd’hui… Je prie, je prie puisqu’il le faut pour éviter les ennuis. Ce soir je cherche à vous dire mon imperfection et comment vivre avec… Je crois que c’est mieux de me tenir loin des gens qui consomment… Parfois y’a des gens qui réalisent pas, qui mettent la charrue en avant des bœufs. Je me suis promis de vous parler de moi. J’ai aucun pouvoir sur mon prochain… L’hiver arrive ça va être difficile de rester dehors… Je  l’entends dire comment il est bien là où il est pour apprendre quelque semaines plus tard qu’il est rendus dans un refuge, c’est exactement ce que je ne veux pas vivre. J’arrête ça là c’est pas de mes affaires je suis incapable d’aider. Dans ma paranoïa  je pense qu’on a mis quelqu’un après moi pour me faire la peau… J’en profite pour saluer ici l’amie danseuse, moi aussi je l’ai pas oublié, un flash tout-à-coup. Ça me tue j’arrive pas à penser à autre chose qu’à eux, comme on dis c’est « vivre et laisser vivre ». Je sais pas quoi faire pour me rétablir un peu plus. Je salut mon lecteur de Deux-Montagnes et sa nouvelle acquisition, un beau station-wagon wood, il est constant il reste dans la même ligne, bravo! Je vous parlerai pas de voitures je connais pas ça. Je suis plus dans l’introspection, c’est comme je vous disais au début je suis dans la déprime ça m’arrive souvent l’automne. Je sais pas si un voyage dans le sud m’aiderait. Je peux pas écrire et faire abstraction de ce qui se passe dans ma vie. Il se passe pas grand-chose vous allez dire mais c’est ça pour le moment un conflit avec les amis. Je me suis éloigné de mon intérieur, de mon senti viscéral et ça rien donné de bon. Difficulté à vivre le moment présent, je me projette dans l’avenir, demain et ça à rien de bon. Je pense à tous ces gens qui ont voyagé et qui me diminuent parce que je voyage maintenant. C’est comme la matriarche dis y’en a qui sont fatigant tellement ils connaissent tout. Bon! Faut pas que je me pense trop smatte… L’humilité c’est ce que je dois rechercher, je vous avoue humblement que c’est difficile, plusieurs des personnes que j’ai essayé d’aider sont encore dans la consommation faut croire que je suis pas un bon exemple pourtant je fait de mon mieux. Je vous laisse, merci d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!! Arrivederci!!! Ciao!!!

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire