mercredi 7 septembre 2016

Au présent


Bonsoir! Bonjour! Me voilà à mon ordi au beau milieu de la nuit. Je pense à l’entraide à ce que pourrais me rapporter mes insomnies. Je sais à cette heure-ci les gens dorment à part peut-être ce neveu qui fait des road trips à Québec. Ça me laisse sur l’impression qu’il se cherche, https://www.youtube.com/watch?v=tfSgWUxIvGo, je sais c’est pas ça que vie le neveu mais c’est l’exemple d’un road trip où le gars s’ennuie. Moi c’est un peu pour ça que je vais plus à Terrebonne trop de souvenir douloureux.  J’ai changé au cas où vous me lisez, je me rétablis dans le bas de la ville de Montréal. Y’a des gens que je veux pas rencontré parce-que je sais qu’ils ont pas changé. Ils me démoliraient avant que je leurs fasse des amendes honorables, on est pas loin du last call je les vois sortir du pub à Terrebonne, gros et aviné… Pour ceux qui me cherchent vous pouvez m’écrire ici dans la section commentaires pour le reste je suis dans ce que j’ai baptisé le goulag occidental, je suis moins malheureux. Je pense à ces gars qui ont connus le succès financier c’est pas mon cas, la gang avec qui j’étais personne est devenus millionnaire. Je suis un de ces exilés de Terrebonne, j’ai fuis parce-que je croyais à un complot, les bars et les terrasses de la banlieue m’attirent plus. Je suis devenus plein citoyen de la grande ville… Mais avant de me rétablir j’ai faillis mourir, l’alcool m’a presque tué sinon ce serait le crime organisé où la police qui l’auraient fait. Cette nuit je vous écris une histoire de fou, après être sortie longtemps dans le bas de la ville je l’habite et ça fait mon bonheur. Je pense à ma lectrice de l’Outaouais où on a ouvert une faculté de médecine, j’aurais aimé qu’elles viennent passés quelques années à Montréal. Je sais que ce seras plus possible avec tous ces petits enfants qu’ils ont. Terrebonne c’est jamais sortis de ma mémoire, ça fait longtemps que je suis dans le goulag. Ceux qui me téléphonent ce sont les poqués de la gang, moi j’ai rien à leurs dire je sais qu’ils se payent ma gueule dehors y’a un scooter qui passe. Ma vie c’est maintenant le rétablissement, je cherche comment vous dire, « c’est ça qui yé ça » Martin Léon, https://www.youtube.com/watch?v=FEREaC7YIK8  Je vais revenir plus près de mon senti, c’est la nuit. Me suis fait un café j’en veux pas à personne, je suis toujours heureux de ne plus vivre dans un sous-sol, de ne plus faire certaines choses qui me démolissaient. J’ai connus le monde des chambres à louer dans les quartiers ouest de Montréal, c’était pas drôle, https://www.youtube.com/watch?v=touLEPseA8M  Je vous met l’éternelle chanson de Plume Latraverse qui me fait penser à des brutes que j’ai connus. La chambre ça a fait une chanson, j’aurais jamais cru passé par là mais… Je vous remercie d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!!

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire