mercredi 7 septembre 2016

Au présent


Bonsoir! Bonjour! Ce soir, cette nuit? Ai reçu une pile de livres sur la tête pendant une phase somnambule de mon insomnie. Je vous amènerai pas loin juste dans mon senti du goulag occidental. Fait frais, le climatiseur s’est arrêté, j’ai eu un déjà vu qui tournais autour du steak dans le frigidaire… Je me demande comment ça se fait que j’ai le bédéiste Robert Crumb sur Facebook. Je vais me préparer un café. Il est pas encore minuit j’ai dormis un peu. Pense à la magnifique et extraordinaire murale en hommage au vétérans dans le mall à Washington. Je me demande si c’est un sacrilège de publier la photo sur mon blog. https://www.youtube.com/watch?v=MKvnQYFhGCc  Jimi Hendrix. Depuis le Vietnam je me souviens pas d’un moment où les U.S.A. ont été en paix quand au Canada y’a plus beaucoup de casques bleu on fait vraiment la guerre. Avec tout ça je suis bien loin de mon senti qui ressemble parfois à un traumatisme de guerre, faut que je dise que tant que je me suis battus dans les bas fonds alcooliques c’étais vraiment la guerre. Je me prenais pour une poubelle… Le café me réveille mais non je suis jamais allés à la guerre, je pense à ce lieutenant-colonel que j’ai rencontré y’a quelques années il s’occupait de santé mentale des traumatismes de combat en fait on parle de stress post-traumatique, c’est heavy. Je pense au film le Retour un film d’une belle sensibilité qui montre que rien n’est facile après faut le voir et le revoir pour la scène finale. Je reviens à maintenant ma sensibilité du moment, les Français et les Américains qui se battent contre le terrorisme faut pas oublier que tout ça a commencé avec l’effondrement des tours du World Trade Center. Je regarde la télévision et j’ai peur, c’est là où les terroristes réussissent, on va la gagner cette guerre parce qu’on ne peux pas la perdre, un pléonasme oui mais qui peux pas mieux dire, mes excuses à ma lectrice de L’Outaouais. Cette nuit c’est café et biscuits pendant que dehors quelqu’un crie… Le gars me racontait avoir arrêté de consommer parce qu’il ne bandait plus, une raison en vaut une autre. Il est maintenant passés minuit certains inventent des choses dans les bars salon. Y’a un parfum de fumé, hier sur la rue Mont-Royal j’ai vu un terrain libre je crois que l’édifice a passé au feu. J’ai laissé tomber mes enquêtes sur les incendies. J’imagine la valeur du terrain dans ce quartier c’est pas achetable. Cette nuit je reste dans mon senti guerrier, Apocalypse Now! https://www.youtube.com/watch?v=wRwwUZLV-IE la guerre que les américains ont perdus, the End. Comment les mères, les épouses se sentent quand elles voient leurs fils, leurs maris partir à la guerre? Les patriotes disent qu’ils y vont pour protéger nos valeurs mais ça deviens de plus en plus difficile… Dans le moment y’a un parfum de bacon. Je termine en vous remerciant d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Ciao!!!!

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire