jeudi 14 septembre 2017

Au présent

Bonjour! Bonsoir! Belle journée, j’ai pris un café dans le parc avec l’ami… Je pense à ma lectrice puéricultrice de Mascouche, je suis certain qu’elle fait le bon choix. Je sais pas trop quoi vous écrire cet après-midi… Voilà où je vais! Vers une autre journée de sobriété sans faire la morale à personne souvent avec l’alcool on vie dans des milieux malsain, je regarde pas qui bois et qui ne bois pas. J’essaye à tous les jours et je sais que ça marche… J’aimerais vous écrire un texte fort, j’étais tellement suicidaire que je partais seul après avoir emprunté de l’argent vers une brasserie du plateau, je m’y suis jamais fait d’amis comme dans tous les endroits où j’ai bu c’était toujours la guerre.  Je sais pas si vous comprenez pourquoi j’aime bien resté chez moi, les tavernes, les bars et les brasseries je les ai assez fréquenter quand à boire chez moi je préfère pas, j’en boirais une que je serais si tôt partie. Je laisse ça, la culture des alcooliques et des toxicomanes, les rockers mort d’overdose sont plus des exemples pour moi, j’ai plus envie de m’identifier à ça même à soixante et un ans j’ai besoin d’exemple et je les prends ailleurs… L’abstinence et la sobriété ça me permet de voyager sans crainte. Un ami viens de téléphoner et on parlait comment la consommation nous menait à la psychose. Voilà! Je ne consomme pas parce que je ne veux plus devenir psychotique… Je pense que l’abstinence c’est ma façon de pas être pris en charge, d’être responsable. Je veux pas faire la morale à personne, je sais que la vie est dure mais aussi parfois belle… Je ne coule plus je me tiens à la surface et je ne crois plus être un poids pour personne. C’est pas très inspirant ce que je vous écris, non j’irai plus au Quai des brumes je trouve là rien d’inspirant c’est plutôt paralysant… C’est pas tout le monde qui est Charlie Parker où Norman Mailer, des alcooliques toxicomane de génie qui ont gâché leurs vies. Y’a toujours cette odeur de houblon et de sueurs ces urinoirs dégueulasse… Vous voyez je suis pas guéris, je préfère le jour à la nuit même si j’ai des insomnies. Bon! Si t’est capable d’en prendre une et d’arrêter tant mieux, moi je voyais pas la fin de cet univers qui me blessait, me tuais, me faisait mal… Au cas où y’aurait quelqu’un qui me lis qui à des problèmes, je veux juste dire que c’est possible. J’écris ça avec mon cœur parce que je sais que tu en vaux la peine. Je m’adresse à personne en particulier c’est pour tous ceux qui ne croient plus. Un peu de foi ça peut pas faire de tort. Me voilà dans la morale, je ne bois plus mais parfois je souffre comme toi. La vie est quand même plus belle à jeun! Merci d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine j’espère!!! Au revoir!!! À bientôt!!!
Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire