vendredi 27 février 2015

Au présent

Bonjour! Bonsoir! Viens de lire les actualités.Je crois qu'on a jamais autant écris sur les musulman. Pas moyen de passés à côté. Faut que je fasse attention à ce que j'écris si je veux pas être taxé d'islamophobie. N'empêche elles m'énervent avec leurs foulard, des femmes se sont battues pour avoir le droit de vivre à visage découvert. Je pense aux nonnes dans leurs uniformes du début du siècle dernier. Changeons de sujet, aujourd'hui j'ai une réunion du comité culturel de l'institut je crois qu'il n'y auras plus beaucoup de sous pour la culture avec la réforme en santé et services sociaux. Je ne sais comment écrire l'importance des arts pour la personne malade. Juste participer à une pièce de théâtre et réussir a jouer, voilà une chose qui remonte l'estime pour des personnes qui n'en avaient plus beaucoup dans la maladie. J'admet que les temps sont dur qu'il y a priorité a soigner les plus souffrants mais que leurs restent ils après une longue hospitalisation éloigné de tout un chacun, la pièce de théâtre peut être un moyen de renouer le contact avec ceux que la maladie avait éloigné, un prétexte. Je pense que les activitées artistiques vont écoper.J'espère pouvoir continuer a rédiger mes humeurs culturelles. Je reviens au goulag... J'ai mangé mon petit déjeuner. Je sais pas pourquoi je pense à ces grands appartements du plateau désertés par les familles,ça doit être plate vivre seul dans un sept et demi,on se trouve des co-locs. Je crois que je vais retourner me coucher. La nuit... C'est assez terrible de rédiger dans le vide comme ça...Me relève, j'ai dormis,de la nuit je passe au jour. C'est un matin ensoleillé quand je vais avoir finis cette rédaction je vais prendre une douche. Vendredi c'est tranquille dehors y'a pas trop de circulation. La voisine viens de partir, ce midi j'ai une réunion à l'Institut. Je crois que je vais écouter j'ai pas grand chose a dire. Je crois que l'édimestre de l'institut est en vacance. J'ai des textes qui attendent. Encore cet hiver le goulag occidental est au prise avec les nids de poules. J'écris, j'écris, j'écris je sais pas pourquoi j'ai rien d'essentiel a exprimer. J'entend les voitures ronronner les gens s'en vont au travail. Je reçois des courriels publicitaire. J'attend toujours les courriels de vous qui me lisez bonnes ou mauvaises japprécie toujours vos critiques. J'en ai assez écris pour ce matin  c'est des niaiseries. Je termine là dessus j'esprère que ça vous a plus. Merci d'avoir lu jusqu'ici!!! À la prochaine j'espère!!!
 

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire