samedi 7 février 2015

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Je reviens sur le shift de nuit.Il a neigé sur le goulag occidental.Je suis plus très très inspiré. J'ai rêvé à la taverne et à son waiter.On a parlé des rénovations qu'ils ont fait, essentiellement des grands panneaux de fer blanc,des tuiles de métal pressé. Des pièces de fer blanc moulées à la presse avec un moule positif et négatif. Tout ça d'un jaune boucane comme à la belle époque des cigarettes.Ils nous montraient ça en nous servant une bière curieusement j'étais pas effrayé après tout le mal que j'ai vécu avec l'alcool mais je me suis quand même réveillé. Je sais pas si ça sent encore les oeufs pourris à la taverne dans mes rêves j'ai pas le parfum. C'est toujours la nuit, la taverne a le permis pour rester ouvert après minuit. Je pense aux recherchistes télévisuel qui à une certaine époque tournaient leurs émissions culturelles dans les tavernes ringardes comme chez Roger rue Beaubien. Aujourd'hui à Montréal on en est aux micro-brasserie chaque taverne a sa bière et comme je ne les fréquente plus je sais pas laquelle est la plus branché. Comme souvent quand je parle de bière je me souviens de ce gars au café Campus qui m'avait dis de consulter c'est le meilleur conseil que j'ai jamais eu. On me servait jamais assez vite mon bock était toujours vide. J'ai toujours bu en alcoolique. J'étais pas dans le jet set mais plus dans le shoe set, comme dans la chanson de Plume Latraverse "Errez de taverne en taverne pour se donner l'impression de bouger" c'est la balade de la caisse de vingt quatre. Dehors cette nuit y'a quelqu'un qui parle c'est difficile de trouver un abri à cinq heure du matin. Il marche, il marche malgré son mal aux pieds veux pas mourrir gelé, cherche une entrée pour se réchauffer. Un endroit ou il peux trainer quelques heures avant la journée. Parfois il pense à l'hôpital pour éloigner le mal enlevé ses vieux bas sale en attendant dans la salle faire comme si il avait reçu de la malle pour lui dire dans quelle talle on le classait enfant de la balle, pourtant il calle il calle s'enfonce et s'étale dans la salle de l'hôpital. Ha! Ce qu'on est bien chez soi a inventer de petites histoires pas trop dramatique pas tout à fait alcoolique en écoutant la sirène des voitures de flics. Lentement la nuit passe vivement le jour que je l'enlasse avec ma mauvaise poésie qui se tasse, non! Non! Je ne peux pas boire c'est juste une passe. Les muses sont revenues ça brasse, c'est très mauvais mais quoi je suis pas un as!!! Je vous laisse en vous remerciant d'avoir lu jusqu'ici!!! À la prochaine j'espère!!!
 

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire