dimanche 21 juin 2015

Au présent

Bonsoir! Bonjour! Ce soir je vais essayer d'être original sinon rafraichissant comme disent les amis. Je rêve de repartir en voyage pas pour fuir et là je pense à l'humoriste André Sauvé qui disait "Tu met une citrouille dans l'avion c'est une citrouille qui va revenir" je veux bien mais c'est pas interdit de se détendre de voir du pays. Lui il est tombé dans les voyages moi je suis tombé dans l'alcool et la drogue, c'est mauditement plus difficile je crois. Je me fait un café. Je suis paralysé,je manque d'inspiration. C'est l'été, j'aimerais écrire quelque chose de significatif mais c'est trop demandé à un insignifiant. Voilà! Je me dénigre comme souvent, quand on est de la plèbe on peux pas demander de grande chose juste un quotidien ordinaire et populaire, on bois au même abreuvoir que tout le monde. J'attend un peu avant d'écrire aujourd'hui ça va être plus long que d'habitude avec ma tête de pioche. C'est ça je pioche, je pioche je sort pas d'or que des mots qui valent pas grand chose. J'ai un copain qui veux mettre de la poésie dans les soins de santé mentale, y'en a mais ça fait mal, la psychose est douloureuse mais pas nécessairement créatrice. Vous voyez c'est toujours les mèmes thèmes dans le goulag occidental. Je vous écrirais bien sur l'urbanité sur celles qui font les trottoirs mais je les fréquentes pas. Moi ce que je vois ce sont des couples gay qui s'embrassent et se tiennent par la main ça en est devenus banal. Là je pense à une jolie jeune fille avec qui j'ai eu une conversation à Roissy-Charles De Gaulle. J'ai pas eu le temps de lui dire au revoir elle est partis très vite. Je crois qu'elle travaillait à la sécurité de l'aéroport. La semaine passée c'étais la foire aéronautique du Bourget, on a vu beaucoup d'avions à la télé ça donnait envie de monter et de partir je ne sais sur qu'elles ailes. Tiens le soleil est revenus, je souhaite une joyeuse fête des pères à tout ceux qui vont me lire. Je voulais vous parler de la shop où mon père travaillait, ils usinaient des pièces d'avions, mais mon père est partis et ses frères aussi. Dans le bureau y'avait qu'une décoration une photo d'avion. J'ai un lecteur qui travaille dans les moteurs Rolls-Royce. Je le salut ici j'aime bien quand il place des photos d'avions sur Facebook. Moi avant de prendre l'avion aussi fréquemment depuis une couple d'années, je croyais pas que j'aimerais autant ça. Là je pense aux classes sociales a comment ont est supposé grimper de génération en générations. Moi je suis pas grimpé je suis descendus mais je m'y suis quand même trouvé. Ce que vous lisez là en est un exemple.Y'a longtemps déjà j'étais rongé par la folie, je faisait tout et n'importe quoi pour ne pas être seul pourtant aujourd'hui premier jour annuel du yoga je médite pas fort mais j'espère que ça iras. Le yoga c'est un peu la poésie du mantra et l'exercise physique. J'essais parfois. Je respire par le nez. Je pense à l'hôtesse de l'air du parolier Luc Plamondon, quand ça tournais à la radio j'avais jamais pris l'avion. C'est vrai qu'elles sont jolies les hôtesses de l'air. Tout un job se promener dans les allées d'un avion à je ne sais combien de milles pieds dans les airs. Je reviens à la folie vous en avez un exemple ici c'est une folie ordinaire rédigée. Je termine en vous remerciant d'avoir lu jusqu'ici!!! À la prochaine j'espère!!!
 

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire