jeudi 4 juin 2015

Au présent

Bonsoir! Bonjour! C'est la nuit tout est calme. Je viens de manger un yogourt. J'ai finalement acheté en ligne le jeans et la veste.Viens de lire les actualités, rien de marquant. Je pense encore à cette ruelle de Pointe-à-Pître... Toujours l'espoir de repartir bientôt, je ne sais où: Je prend mon temps pour vous écrire c'est presque devenus confidentiel entre nous. Cette nuit j'ai un sentiment de départ, c'est juste un sentiment je ne pars pas tout de suite. Bientôt je vais cesser d'écrire sur le voyage c'est comme si j'allais à la pêche ça ne mord pas. Dehors y'a une voix... Je sais pas, je sais pas, je sais pas, je suis ignorant.Ça vous irrite peut être mes exercises de style. Je pense à l'époque ou au printemps je me cherchais du boulot, les étudiants revenaient sur le marché du travail, de la compétition,on m'embauchait rarement l'été ça faisait mon affaire j'en profitais pour faire du vélo, là je pense à l'ami Pierre le frère de mon beauf avec qui j'avais fait une belle randonnée de deux jours. Vous êtes surpris? Oui j'ai déjà été sportif, je roulais quelques kilomètres à tout les matins, la vie est passée et je suis devenus inactif. Je pense au praticien ressource à la retraite qui continus a être sportif. J'entend une moto... Les camions remontent la rue Frontenac, y'a cet ami journaliste au Journal de Montréal que je ne fréquente plus. J'ai pas la plume d'un article de journal quotidien. Je suis trop vieux.L'idée c'est de réussir a vous écrire quelque chose qui résonne mais je me rend bien compte que je ne dis rien. C'est toujours laconique ce que j'écris. Hier soir j'ai regardé une émission sur les SS nazi, c'était atroce de voir pendre les résistants, le feu au village. Je crois que la guerre d'aujourd'hui n'est pas beaucoup mieux avec ces otages qu'on décapite, L'EI c'est une autre forme de fascisme.La mort toujours présente. Je crois que le Québec est une société malade obsédé par son système de santé et qui élis des médecins pour se faire soigner le politique, ça me fait pensés à ces notables de village qui soignaient tout en sachant tout de vous. Pourtant le médecin fait plus de visite à domicile on délègue la travailleuse sociale parfois, d'autre fois c'est le préposé au soins qui va échanger avec l'équipe. Je cherche quel médecin soignerais le Québec à la grandeur, nous ferais grandir dans ce début de siècle. Le jour se lève lentement, je vous laisse en vous remerciant d'avoir lu jusqu'ici!!! À la prochaine j'espère!!!
 

Bernard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire