jeudi 23 juin 2011

Here is something for you and me 24 juin


24 juin... Belle journée pour en finir de toute façon y'en auras pas de pays du Québec et y'en aurais un que les gens seraient pas meilleurs. Moé je suis tanné de me battre avec mes ombres, avec les fantômes de la maladie je vous le dis je suis tanné. Quand je parle de ce que je vie on me dis que j'entend des voix, mais non c'est pas ça c'est la parole le langage qui se défait. Je souffre et j'aime pas ça. Ça me fige je suis incapable de répondre, notre fameux pays de bozo se construiras jamais, assimilé bien sur les anglais sont déjà dans la place. J'ai envie de faire comme la poète et de m'immoler par le feu au bas de la colonne Nelson. L'anglais on fait avec pour l'instant c'est plus la psychose anglo-américaine dans laquelle trempe HoMa et là je pense aux gars de chars montés comme dans les années cinquante, ça c'est de la folie. Quand ils disent je rêve d'un pays allez y rêvez les pelleteux de nuages, les américains vont encore nous acheter pour pas cher, "y'a rien a faire les patrons me veulent pu" on en est là a se chercher un boss dans notre Québec d'aliénés. J'ai mal j'ai envie de pleurer décapîtez moi comme on a fait a Baptiste. Ouais on vie dans un pays de boule à mites, la nation trempe dans le formol et vas ouvrir le chalet aujourd'hui. Non! Je suis pas jaloux, je le répète j'ai juste mal, mal de me faire démolir parce que j'existe et vie d'une façon différente. Je les vois saoul avec le fleurdelysée. Quand on ne bois plus on fait plus partis de la fête mais regardez le en face votre saudit pays qui se démolit de jour en jour, votre saudit pays qui avance pas. C'est pour ça entre autre que je veux en finir je suis schizophrène comme le Québec est schizophrène on l'appelleras jamais la mère patrie. Bein oui on va rester tranquille et mourrir d'une mort exigée infligée. J'ai plus la force de survivre j'ai pas trouvé de moyen encore ne sais ni quand ni comment. Ça c'est pour ventiler et pour donnés a penser. La vérité c'est que j'ai pas envie de mourrir, je veux juste arrêter de souffrir

Bernie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire