mercredi 7 août 2013

Here is something for you and me

Bonsoir! Bonjour! Je vous écris ce texte en fin d'après-midi, je suis plus fatigué qu'au milieu de la nuit. Le goulag est gris, les nuages passent. J'ai un malaise à la poitrine c'est assurément l'angoisse. La semaine prochaine je m'en vais à Toronto en avion, le tournage doit être smooth à ce que disent les responsables. Je crois que j'ai surexploitée le thême de l'âme et de l'exil. L'exil c'est ce qui existe l'âme quand à elle ne parle pas ni ne geint elle est là... Me suis préparé un café, à moins de faire du surtemps c'est l'heure ou on rentre à la maison, ils passent dans le goulag et ont des souvenirs de leurs enfances, les ruelles et les tavernes du père. Moi depuis l'exil je ne vais plus dans les quartiers de mon enfance au nord du goulag. Je suis pas nostalgique bien que j'ais eu cinquante sept ans aujourd'hui, je me sent encore comme un jeune homme avec un peu d'expérience pour ce que ça vaux. Je dis merci à tout ceux qui m'ont souhaité un joyeux anniversaire. Dans le parc en face c'est vert, hé oui je suis représentant de l'Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale, votre humble serviteur si tout va bien devrais être présent dans les médias "canadian" . Je place mon visage, ma grosse face pour parler et faire parler de schizophrénie honnêtement. Je crois que la chargée de projet était déçu d'apprendre que j'habitais en appartement supervisé dans le goulag. Je vais vérifier ça. Y'a deux petits gars qui jouent au soccer ils me font penser à Éloi et Antoine les enfants de notre lectrice puéricultrice que je salue ici. Les jours passent rapidement. J'écoute les succès de l'heure à la radio d'habitude je parle pas de ça mais c'est comme si mon âme est morte. J'ai envie de pleurer, je me souviens quand je téléphonais chez mon lecteur designer à la retraite et que c'étais la petite future puéricultrice qui m'entendais pleurer au bout de mon rouleau... J'ai tant pleuré, j'ai tant pleuré, les larmes à quoi ça sert, à quoi ça sert d'être triste là je pense à mon lecteur vice-président toujours si rigolo avec lui on s'ennuie pas. Je pense à vous tous mais en particulier à un lecteur nouvel employé chez Bombardier à qui je souhaite du succès. Bon c'est la confusion entre le Ipad le desktop et tout les courriels. Je vous laisse en vous remerciant d'avoir lu jusqu'ici!!! À la prochaine j'espère!!!






Silly Berny

Aucun commentaire:

Publier un commentaire