dimanche 13 novembre 2016

Au présent


Bonjour! Bonsoir! J’aimerais beaucoup une petite place dans votre liste de lecture. Semble que ceux qui comme moi écrivent sur la machine sont pas de vrais écrivains. Une chose que je sais je suis pas indispensable pas plus que mon écriture. Aujourd’hui LaPresse+ traitait des jeunes éditeurs. Je pense que je les ai essayé on m’a répondu que le catalogue étais plein. Je suis trop vieux je crois, je traite de choses passées de mode. N’empêche quand je vous écris comme ça je travaille la forme et le fond. Quand j’écris sur ce thème je pense toujours aux illusions perdues de Balzac. Tu critique ma prose et tu parles de ce que je fais et je te renvois la balle, simplement comme ça. Y’a des avantages à être inconnus, j’ai pas a suivre une ligne éditoriale, le fond est pas mal toujours le même de toute façon je suis pas Rolland Barthes. J’aurai passée ma vie à lire, sans faire une cenne pour plus tard essayer de composer sans toujours y arriver. Je suis pas du milieu universitaire pas plus que littéraire, je suis un loner, un solitaire si je suis pas édité papier c’est que ma prose est pas bonne. Parfois on me demande un texte pour des choses obscures, des créations collectives où mon nom n’apparait pas, c’est pas grave. Je crois qu’il faut que j’aille vers eux pas qu’ils viennent à moi. L’idée c’est pas d’écrire un best seller’s j’en suis incapable. C’est juste d’exprimer ma façon d’être ma façon de vivre et parfois de décrire ma relation avec la lecture et l’écriture. Je veux pas faire de réclame auto-dénigrante, juste, parfois vous écrire mes limites qui sont souvent celles d’un écrivaillon, d’un écrivassier… Je pense quand même à vous mes lecteurs réguliers ceux que je connais comme ceux que je connais pas. Lâchez moi pas, je dois vous dire que j’ai toujours du plaisir à vous écrire. Je sais pas si j’ai une pattes mais j’y travaille http://www.iusmm.ca/humeursculturelles.html  voilà quelques textes là et là aussi http://editions-hache.com/parauteur.html#saulnier. Je sais la lecture ça prend du temps et j’ai envie de revenir à notre inénarrable analphabétisme québécois.  Je sais c’est un tabou plutôt que d’apprendre à lire on courrait après les piastres, c’est comme la scolarité gratuite ça à jamais existé. Le temps a filé j’aurai écris quelques petites choses ce seras l’héritage, pas le magnifique Héritage de Victor Lévy Beaulieu https://www.youtube.com/watch?v=x1qIbfWd_18  ni son extraordinaire Race de monde https://www.youtube.com/watch?v=aps4CSegJwM  mais quelque chose de bien à moi, advienne que pourras. Je pense à des romans de poche illisible acheté pour quelques cennes c’est peut être ça que j’écris. J’aurai écris avant d’aller cirer des souliers gare centrale, où peut-être ce seras la fin, la muette mort, mal appris, malaprise. N’ayez crainte mes jours sont pas compté, je sais pas comment c’est de l’autre côté et je suis pas pressé d’y aller. Je termine donc là-dessus en vous remerciant d’avoir lu jusque-là!!! À la prochaine je l’espère!!! À bientôt!!! Ciao!!!

Bernard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire