dimanche 11 avril 2021

Bail


 

Bonsoir ! Bonjour ! Le week-end se termine pendant que les jeunes s’amusent dans le parc, je sais pas trop d’où ils viennent ils ne respectent pas les consignes. Ici c’est toujours mon journal du confinement. J’ai passé la journée pieds nus ça fait du bien. Ce soir le couvre-feu est à vingt heure. Je sais pas si je vous ai déjà raconté avoir voulu acheter une moto Royal-Enfield en pièce d’un copain. Je voulais la remonter, il me l’a pas vendus il savait très bien que je connaissais rien à la mécanique et que j’avais pas assez d’outils … Je pense qu’on pourras pas partir de sitôt, les pays où j’irais sont encore infecté, le vaccinage continue ça va aller jusqu’en juin. Hier un expert disait que ça irais jusqu’en  deux milles vingt quatre avant que le traffic aérien revienne au niveau d’avant la pandémie. Les jeunes ont désertés le parc  dans la rue y’a un de ces étranges véhicules à trois roues, le gars écoute du rap hip hop. Plus que quelques minutes pour rentrer chez soi. Je vais essayer de vous écrire mon état, j’aimerais bien avoir une Vespa mais j’ai peur. Les itinérants sont surement content du temps qu’il fait. Quand je vous écris je réfléchis et ça me vide la tête, je lis aussi un mauvais roman intitulé yoga, c’est écris d’un rythme lent comme le yoga de ce côté-là c’est réussis. J’ai hâte d’arriver aux chapitres où il parle de la folie … Physiquement je suis plus très fort mais dans ma tête c’est encore la jeunesse, je pense à un voisin avec qui j’avais eu beaucoup de plaisir il est disparus je m’ennuis un peu de lui on avait de bonnes discussions.  En ce moment c’est le crépuscule, bientôt il va faire noir… Lundi comment c’est pour vous ? Y’a de grands moment où c’est très silencieux dehors, voilà il est vingt heure vous devez être chez vous, moi j’ai personne à visiter de toute façon il est trop tard. Je peux pas écrire la douleur quand y’en a pas où si peu. Je pense aux vieux « amis » de la couronne nord que j’ai quitté y’a longtemps, mon lecteur technicien à la Rolls-Royce les connais bien quand le temps s’y prête ils prennent une pinte ensemble et vont à la pêche… Je suis pas vraiment d’avant-garde avec mon blog mais mon écriture c’est surtout pour donner à lire à ceux qui lisent pas beaucoup… Quelques mots encore en traquant le malaise, c’est difficile de partir de rien et de monter une sauce « littéraire », écrire ça me permet de m’épanouir même si je suis un peu vieux pour ça, je partage avec vous… J’aurai fait ça à ma manière c’est bien je crois. J’arrive à la fin pour ce soir, à la conclusion. J’espère que vous avez aimer. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! Encore un petit effort, à la prochaine je l’espère !!! Ciao !!!

Bernard

samedi 10 avril 2021

Actrice


 

Bonsoir ! Bonjour ! Hier je suis entré dans le monde fascinant des super-héros Marvel, ça m’amuse toujours. J’y vois des héros mythologiques contemporains aux sentiments humain pour moi Stan Lee leur créateur est un génie. Je me suis pris au jeu j’avais déjà vue le film dans un avion je l’ai regardé quand même je trouve tout ces effets spéciaux fascinant. Je pensais au petit film que j’ai tourné y a quelques jours et je regardais le magnifique travail de l’actrice principale, c’est pas rien … Je regrettais un peu de m’être abonné à cette chaîne télévisuelle mais l’ami ma rappelé que c’est quand même moins cher qu’une brosse de plusieurs jours. J’ai toujours été un fan de bande dessiné et les voir comme ça vivante ça me fascine, depuis leurs créations les personnages ont beaucoup évolué ont leurs prêtes des sentiments humains mais toujours avec de supers pouvoirs, dans ce film là ils ont rien oublié pas même ceux qui aiment les animaux domestiques y’a un super chat … Ça me réjouis de regarder ça je me prends au jeux, je me vois enfant qui dévorais ces petits fascicules quand même à l’écran c’est plus complexe … Un film comme ça me ramène aux voyages en avion dans ce cinéma y’a toujours de la « bonne » musique dans celui là on remarque Come as you are de Nirvana. Cette nuit c’est toujours mon senti dans le journal du confinement. La semaine passée j’ai vu des photos d’avions qui passent littéralement le mur du son c’est comme si vraiment ils changeaient de dimensions, j’y ai pensés en regardant les appareils intersidéraux. J’aime bien aussi les combats pour moi ce sont des chorégraphies, du jeu, de l’action, dans le film on vois les débuts d’internet. Je vais essayer de me ramener sur l’émotion on en vie un peu quand on vois l’héroïne revenir chez sa partenaire et sa petite fille, elles renouent ensemble. Les super-héros ça peut tout faire même piloter un vaisseau spatial on peut penser que David-Saint-Jacques est une sorte de super héros dans la réalité l’hélicoptère sur Mars fonctionne pas, du boulot pour la NASA. Dans le film y’a aussi des cascades… Voilà c’est la nuit je savais pas quoi vous raconter, le film démarre sur des images sombres qui si ont est pas patient peuvent vous faire décrocher. C’est fascinant de voir comment on passe d’une poursuite auto métro à des combats aériens jusqu’à d’autre interstellaire. Je sais pas comment terminer je pense aux photos que je vais ajouter, je vous en dis pas plus sur le film regardez le c’est étonnant comment le père y est absent. Cette nuit y’a pas de douleur j’ai pas l’âme en peine, Dimanche une autre semaine qui commence, je trouve plus, je trouve pas je suis quand même content de vous avoir écris ça même si c’est un peu loin de mon senti. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! À la prochaine j’espère !!!

Bernard

 


vendredi 9 avril 2021

Royal

 



Bonsoir ! Bonjour ! C’est un vendredi royal il fait très chaud. Malheureusement le prince est décédé on se souviendras de ce neuf avril. Faut pas rire au Canada c’est encore la reine qui est cheffe de l’état. Ceux qui en doutent on qu’a regardé leur monnaie quoi que avec les cartes ça tend à disparaitre. Vendredi soir, bientôt le couvre-feu seras à vingt heure, moi j’ai décidé que je restais chez moi … Lentement le soleil se couche, la fenêtre est ouverte mon quartier est pas si mal y’a des services de proximités mais je sais pas si avec le confinement c’est ouvert. Quand je suis allé à Londres j’ai pas réalisé que j’assistais à la relève de la garde au palais Buckingham mais non j’ai pas été reçu par la famille royale je suis qu’un sujet ordinaire. Au Québec la royauté c’est pas fort on a jamais ouvert la constitution c’est pas un décès qui va ouvrir le débat. Je sais pas si le commonwealth fonctionne encore, à l’époque j’avais lu qu’on pouvais se rendre dans les pays qui en faisait partis sans passeport. Quand je suis allé à Londres je me suis servis du mien, j’ai beaucoup aimé marcher dans cette ville. À la télé ils montraient la reine dans son carosse, j’ai pensé au carosse  de l’impératrice Catherine II qui avait été exposé au musée des Beaux-Arts de Montréal que de dorure … Je sais pas si les drapeaux vont être en berne, l’Angleterre ça a longtemps été le seul royaume où le soleil ne se couche pas. Avec le Brexit il ne font plus partis de l’Europe quoi qu’ils parlent d’y revenir. J’étais dans un très bel hôtel à Londres avec le four o’clock tea, c’étais bien, L’Impératrice Catherine II c’est de Russie. Je pense que la british invasion musicale a beaucoup fait pour le royaume. On a qu’a pensés au Beatles et au Rolling Stones sans oublier tout ces autres groupes qui ont réinventé le blues. C’est toujours mon journal du confinement j’ai essayé de m’évader un peu avec les British, je reviens à mon senti la nuit tombe, la douleur est absente pour un moment, j’ai raté ma réunion cet après-midi, Je dormais … Je pense aussi aux Sentinelles de l’Air c’était Britannique j’oublie souvent qu’on parle de Grande-Bretagne, Tant de plaisir a regarder cette série de magnifiques marionnettes et de super véhicules. J’aurais aimé être à Liverpool à l’époque des boîtes où se produisait ces petits groupes qui allaient devenir célèbres je pense aux Yardbirds, à Jeff Beck et bien d’autre … Voilà ! C’est mon hommage à celui qui n’était pas monarque mais qui a bien servis le royaume. Mes pensées à tout ceux qui croient encore à cette institution Sa Majesté seras je l’espère indulgente je sais pas trop quoi lui écrire, tout mes respects. C’est la chute, la conclusion, l’épilogue comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! À la prochaine je l’espère !!! Au revoir !!!

Bernard

 


Nothing


 

Bonsoir ! Bonjour ! Cette nuit la radio est sur l’émission littéraire. Ils parlent des écrivains et de leurs rapport à l’argent. Je crois qu’il faut pas trop pensés à ça. J’ai ma nouvelle tablette c’est amusant. Je suis toujours dans mon journal du confinement a essayer de vous raconter mon sentis, dehors les oiseaux chantent je me souviens des matins du temps où je buvais comment je trouvais désagréable de les entendre pépier le matin quand j’avais à peine dormis c’étais pas la paresse plutôt l’ivresse … Quand je vous écris comme ça la nuit je souffre moins. Cet après midi j’ai une rencontre avec les gens des monologues une sorte de post-mortem avec tout mon respect pour la collègue décédée. Je sais pas pourquoi j’ai les mots de Gilles Valiquette et de Lucien Francoeur en tête, « Quelle belle journée quelle fraîche matinée » «  Je chante pour ceux qui mangent leurs crottes de nez pis pour ceux qui sont pas capable de bandé » c’est violent comme vers mais j’aime ça … Hier je suis allé chez Apple pour régler de petites choses avec ma tablette, moi qui capote sur la police j’ai croisé aucune voiture. L’ouest de la rue Sainte-Catherine est assez désolant plein de locaux commerciaux vides c’est triste, y’a quand même beaucoup de monde qui passe, les jeunes filles ont commencés à se déshabiller c’est beau. En sortant comme ça j’ai transgresser la règle aujourd’hui je reste chez moi j’ai pas de sortie nécessaire. À la radio y’a une sorte de musique country néo-pop qui joue c’est bien. Je sais pas si je  vous l’ai déjà dis cette nuit je suis très réveillé, je me suis couché très tôt. Je me répète j’ai hâte d’entendre mon texte dans la bouche de la collègue et amie. Le couvre-feu change d’heure, on est vraiment dans un monde en crise sanitaire. Ai pris une douche ça m’a rappelé un cauchemar où j’avais le dos plein de boutons. J’aime toujours autant le parfum, le vrai, pas celui vendu dans les échoppes naturistes qui couvre pas l’odeur de la sueur où de l’ail. J’aime bien les femmes qui utilisent de la crème à main dans l’avion ça aussi sent bon ça apaise. C’est toujours étonnant de voir comment le magasin Apple est plein de monde et comment on y offre un excellent service, les employés sont sympathiques. Je suis toujours étonné d’entendre cet oiseau dans la nuit. Je suis heureux j’ai dormis, rien ne s’oppose à la nuit chanterais le regretté Baschung. La fenêtre est ouverte c’est vraiment le printemps, l’ami est sortis de l’hôpital et c’est tant mieux. Je le répète je suis content d’être parfumé, me souviens d’un amis regretté qui aimais lui aussi le parfum c’était toujours un plaisir de le rencontrer. Malheureusement l’odeur passe pas dans les textes maintenant que vous avez terminé parfumez vous de votre meilleur parfum et profitez-en. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! À la prochaine j’espère !!!

Bernard  

 

mercredi 7 avril 2021

Menue

 


Bonsoir ! Bonjour ! Mais oui ce soir ce sont de biens menue choses, plus tard y’a un ami qui vas m’amené une tablette électronique ça sonne comme un rapport magasinier. C’est toujours mon journal du confinement qui va vers le senti. On passe des jours ensoleillés superbes, ce matin y’a eu une panne d’électricité, j’en ai profité pour dormir. Je viens de réaliser que je suis allergique au fromage au saumon en crème … L’équipe locale joue à Toronto ce soir. J’ai hâte de voir la vidéo des monologues, les caméramans disait que je suis un bon Chevy Chase, je sais pas… Écrire c’est pas grand-chose, c’est pas la fortune mais je fait pas ça pour ça, c’est un « travail » sur soi à essayer de révéler ce qui se passe dans mon cœur. Il ne reste plus qu’un petit tas de neige dans le parc. Je regarde les voitures j’aime bien les Volvo station-wagon et les Subaru du même format, je sais pas ce que mon lecteur collectionneur de voitures de Deux-Montagnes en pense. Je fait que les regardé c’est pas dans mes moyens mais parfois partir et coucher dans mon char ça m’attire … Quoi que partir avec une douce et passé la nuit dans un bed and breakfast c’est pas mal aussi. Enfin avec la pandémie c’est impossible de voyager. Je pense à la super-maman  qui rêve d’avoir une petite maison au bord de la mer à Myrtle beach, je lui souhaite c’est un bel endroit. J’ai connu la mer très tard à Cape Cod, c’est bien, y’a Provincetown où c’est plein de monde, des gais en majorité. J’ai bien aimé les ferrys de Boston dans le port j’ai pas traversé. Ça aussi maintenant la frontière est fermé on pourras plus y aller. C’est rien de très émotif ce que je vous écris là, Montréal et son goulag occidental sont mort, je lis toujours l’OBS demain c’est le nouveau numéro. Quand je parle de voyage je pense aux chansons de Michel Rivard, je voudrais voir la mer et la Guadeloupe. Ça manque de qualificatif mon affaire, j’ai toujours le cœur brisé en pensant à ces amies aujourd’hui parties. Je suis tellement malade que je crois que les voitures passent pour voir où je travaille … Me semble que ça doit être agréable les fenêtres ouvertes la nuit au bord de la mer qui parle … Voilà c’est le printemps la tête pleine de projets. Je partirai seul dans quelques années, je veux pas changer de maladie pour une autre. J’ai entendue que les psychotiques étaient vacciné plus rapidement …. Voilà! Il fait noir c’est pas encore le couvre-feu. Je vais m’arracher la langue pour plus dire un mot et écouter … Faute de mer j’irai me baigner à la plage du collectionneur… Encore c’est pas ma région les plages c’est des endroits pour s’ infecter quoi que maintenant je suis vacciné. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! À la prochaine j’espère !!!

Bernard


mardi 6 avril 2021

Studio


 

Bonsoir ! Bonjour ! Je sais pas pourquoi certain d’entre vous me retrouvent plus sur facebook. J’y vais quand même, aujourd’hui il a fait un temps superbe dehors on entends des gens qui écoutent la radio, les oiseaux aussi, ça fait du bien c’est toujours mon journal du confinement que je respecte le mieux que je peux. Je suis vacciné astra zeneca j’attends pour la deuxième dose, le ministre de la santé a le même vaccin, il se porte pas plus mal, la fenêtre est ouverte ça fait du bien. Je rêve encore d’avions et d’aéroport, après la pandémie si jamais vous voulez partir avec moi faites moi signe. Pour ceux qui écoutent Radio Canada Première vous pourrai m’y entendre le vingt et un dans une émission à vingt et une heure une entrevue sur la santé mentale je me rappelle plus le titre de l’émission. J’essais de trouver un thème sur lequel vous écrire, ça tourne toujours autour du comment je me sent … Je suis seul semble que c’est comme ça quand on respecte les consignes, la solitude j’ai souvent eu affaire à elle ça fait réfléchir, lire aussi. Ce soir ça sent le salon de coiffure, y’a probablement quelqu’un qui se fait teindre les cheveux, une permanente… Je rêve toujours de littérature en fait ce sont les arts en général qui me font rêver, je manque quand même de vocabulaire pour parler peinture pour la musique j’ai toujours été un fan de blues, de lead guitar dans les groupes rock. La musique qui m’accompagne quand quelqu’un décède c’est Samuel Barber c’est d’une beauté qui tire les larmes. L’art pour moi c’est l’expression de la vie même dans les poésies les plus noires. Je cherche toujours l’émotion, une façon de me réjouir et je veux aussi vous le partager. Je sais pas si je vous ai beaucoup écris sur le tournage des monologues au Théâtre du Nouveau Monde j’ai beaucoup aimé faire ça c’est une façon saine de remonter l’estime de soi je crois. J’ai hâte d’entendre la collègue jouer le texte qu’elle m’a demandée. Parfois je peux pas faire abstraction de ma paranoïa, la ville me fait peur m’angoisse, je serais quand même pas mieux dans une cabane sur le bord de la track. Je vais vous écrire sur le bonheur de pouvoir prendre une douche quand on veut , contrairement à une maison de chambres où c’est souvent occupé, je crois qu’on appelle ça les communs tout le monde y va. J’ai souffert dans cette maison là, bientôt ce seras le couvre-feu je sais pas où vont les gens qui circulent en voiture les rassemblements sont interdits. Voilà ! C’est presque terminé, la difficulté de conclure d’une façon sensé, y’a surement des employés qui rentrent chez eux. Tout à coup j’aime bien mon odeur, mon parfum, parfois je crois qu’on viens gueuler après moi devant l’édifice enfin !!! Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! À la prochaine je l’espère !!! Ciao !!!

Bernard


lundi 5 avril 2021

Avril


 

Bonjour ! Bonsoir ! Ce soir à la télé y’a un match de l’équipe locale. J’ai dormis une bonne partie de l’après-midi ce soir je pense à la poésie … Voilà le week-end de Pâques qui est terminé, la pandémie, covid-19 est toujours là, les avions recommencent à voler au États-Unis et au Royaume Unis. C’est toujours mon journal du confinement nos amis français y seront encore pour quatre semaines. De mon sort que je retouve au nord je tord je tord j’ai tort poème de port cherche l’envers d’Anvers je respire hier. C’est vraiment n’importe quoi j’essais de vous faire vivre une émotion en dehors de votre tête, je vous tirerai pas de larmes les mots sont pas là j’écoute comme un sourd dans le silence un muet verbeux, mon âme dors à mort, ce soir ce soir j’irai voir l’endroit le pouvoir … Et j’aimerai, j’aimerai la nuit endormis du somnambule dans … Pourtant je croyais vous écrire quelque chose qui a du bon sens quelque chose avec l’espérance. Vers toi vers vous j’irai demandant pardon d’une certaine équité et au matin je recommencerai dans la pluralité des heures je serai réveillé. Ce soir je cherche la musique un mouvement physique basique . Je ne plaiderai pas l’inconscience parce que je sais et j’y vais d’un sale tour d’ une cale pour, le navire échoué qu’est ce texte. Tout ça c’est dans ma tête un senti un peu moins cartésien avec certaines impressions ce soir c’est comme si j’écrivais pour me débarrasser pourtant je le fait pour tout le plaisir. Une vrai histoire voilà ce à quoi je n’arrive pas, hier à la télé l’écrivain disait qu’il n’aimait pas la littérature comme si il mordait celui qui lui donne à manger on en entends de belles. Je pense toujours à l’île de beauté à la Corse, je rêve d’y aller, peut-être après la pandémie… Je cherche toujours à dire mais j’y arrive pas, ils sont tous poète mais moi que suis-je sans éditeur sans édition sans livre. Le sud Français, la Provence j’irai bien un jour… Ma romance est pas très forte ce soir. Partir Partir et savoir revenir au bout des mois au bout des jours, je peux pas écrire dans la langue colorée des personnages de Pagnol. Mais oui j’aime dire que j’écris, contrairement à ce bonhomme que j’avais rencontré qui disait garder ça secret, le dire c’est comme de briser un tabou, l’écrivain est aussi stigmatisé … Je m’arracherai le cœur demain mais quand à l’heure et la douleur la douleur et les pleurs dont j’ai peur sans saveur autre que la sueur, je m’étonnerai de savoir que vous lisez comme d’autre vont dans les rues à pieds sans s’informer. Voilà, voilà c’est presque terminé, l’épilogue la chute la conclusion des mots pour ne plus tourner en rond. Comme toujours je vous remercie d’avoir lu jusque-là !!! Lâchez pas ça y est je vous ai tout dis tout raconter. À la prochaine j’espère !!!

Bernard